Lyon : il avait tiré sur un policier en visant la tête, 15 ans de prison

Lyon : il avait tiré sur un policier en visant la tête, 15 ans de prison
Photo d'illustration - LyonMag

Dans la nuit du 6 au 7 août 2017, un habitant du 7e arrondissement de Lyon avait ouvert le feu sur un policier qui intervenait dans son immeuble.

Condamné aux assises à 14 ans de prison, il repassait devant la justice en appel il y a quelques jours. Aux assises de la Loire, il a cette fois écopé, après plus de 4 heures de délibérations, de 15 ans de réclusion criminelle.

Le quinquagénaire est resté sur sa position, qui consiste à marteler qu'il ne savait pas que sa victime était un policier de la BAC. Cette nuit-là, il tirait avec une carabine en visant le visage du fonctionnaire. Ce dernier avait eu toutefois le réflexe de se protéger avec sa main, qui avait donc été touchée par 80 plombs selon le Progrès.

Un pourvoi en cassation a été annoncé par l'avocat de l'accusé, écroué à l'issue du procès.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Phul-antrope le 10/02/2021 à 17:55
a mediter a écrit le 10/02/2021 à 09h07

pour une tentative de meurtre sur un bac-eux, avec un pistolet a air comprimé, de la part d'un quinquagénaire, c est 15 ans ferme, et mandat de dépot
Tentative de meurtre d'un multirécidiviste "jeune", avec arme, c est.... rien du tout! (cf les agressions dans le métro a coup de couteau, ou encore les gars tabassés a mort gratuitement à lyon, sur les berges ou meme devant le pathé... ou meme l affaire Marin!!!!!)

justice a 2 vitesses, c est une certitude
mais qu'est ce qui a motivé la peine? le pedigree du coupable, ou celui de la victime?
et donc qu est ce qui justifie des peines légères dans d autres cas? le pedigree du coupable, ou celui de la victime?

Votre commentaire démontres plusieurs choses :
1 - votre méconnaissance du système judiciaire français : en cours d’appel donc aux assises, la sentence est collégiale ; jurés d’assises (des citoyens quoi) et magistrat. ensemble il entende chaque partie pour rendre une décision qui doit la plus juste ( le sens du terme justice)

2- la couleur, la race, la religion ne définisse en aucun cas la peine encourue seul compte les faits et le passée de l’assassin ainsi que le contexte qui l’a conduit à commettre son acte. Toujours pour rendre une justice juste.

3- voir de la conspiration partout tout le temps. Démontre une maladie paranoïaque aigu il serai bon de consulter au lieu d’appeler à méditer vous engager les lecteurs à vous suivre dans votre logique
Ce qui a l’air de faire de vous un manipulé manipulant à son tour ...

Dieu merci la justice ne compte pas sur votre commentaire pour rendre ses décisions.
Bisous bisous

Signaler Répondre

avatar
nakba le 10/02/2021 à 09:59

Il ne savait qu'il tirait avec un fusil...le pauvre !

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 10/02/2021 à 09:19

Il s en est bien tirer le bougre.... Merci les politiques corrompus.

Signaler Répondre

avatar
a mediter le 10/02/2021 à 09:07

pour une tentative de meurtre sur un bac-eux, avec un pistolet a air comprimé, de la part d'un quinquagénaire, c est 15 ans ferme, et mandat de dépot
Tentative de meurtre d'un multirécidiviste "jeune", avec arme, c est.... rien du tout! (cf les agressions dans le métro a coup de couteau, ou encore les gars tabassés a mort gratuitement à lyon, sur les berges ou meme devant le pathé... ou meme l affaire Marin!!!!!)

justice a 2 vitesses, c est une certitude
mais qu'est ce qui a motivé la peine? le pedigree du coupable, ou celui de la victime?
et donc qu est ce qui justifie des peines légères dans d autres cas? le pedigree du coupable, ou celui de la victime?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.