Métropole de Lyon : Gérard Larcher vient au secours des élus sur les questions de sécurité

Métropole de Lyon : Gérard Larcher vient au secours des élus sur les questions de sécurité
Gérard Larcher - Lyonmag

Le président du Sénat était en déplacement dans l’agglomération lyonnaise ce mercredi.

Gérard Larcher a fait le tour de plusieurs communes de la Métropole pour évoquer le thème de la sécurité avec les élus locaux. Il était reçu par la maire de Décines, Laurence Fautra, ce mercredi matin à l’hôtel de police municipale. Avec à ses côtés Laurent Wauquiez et François-Noël Buffet, il a pu échanger avec les forces de l’ordre sur l’extension de leurs compétences dans le cadre de la loi sécurité globale. "Nous avons pu parler des nouveaux pouvoirs qui leur seront conférés avec l’expérimentation, notamment au niveau des droits d’intervention, de l’équipement (drones et vidéosurveillance, ndlr) et de la mutualisation des ressources de plusieurs communes", a précisé l’homme d’Etat dans une conférence de presse donnée en début d’après-midi.

Si Gérard Larcher a choisi de se déplacer entre Rhône et Saône cette semaine, c’est surtout pour évoquer la sécurité personnelle des élus. Depuis le début de l’année, les cas "d’agression sur maire" se multiplient, à l’image de l’attaque contre Jérémy Bréaud (Bron, LR) il y a 2 mois ou des menaces de mort à répétition que subit Alexandre Vincendet (Rillieux, LR) depuis le début de son mandat. Les deux édiles avaient d’ailleurs signé une tribune chez nos confrères du Figaro intitulée "Menacer un maire, c’est menacer la République". "Le Sénat représente les territoires (…) ma préoccupation, c’est le retour de l’ordre", a précisé le représentant de l’institution parlementaire.

C’est donc dans son rôle de défenseur de la République que le président Larcher est venu collecter les doléances des élus pour apporter des réponses.

Il n’a pas hésité à parler de "reconquête républicaine" en utilisant les outils proposés par la loi sécurité globale. "Nous allons améliorer la réponse judiciaire à de telles agressions en s’appuyant sur un meilleur accompagnement des élus et sur des mesures juridiques concrètes comme l’interdiction légale de présence de l’agresseur dans la ville de l’agressé", a-t-il ajouté en prônant le retour d’une "République juste et ferme".

En multipliant ses déplacements à un an de l'élection présidentielle, Gérard Larcher essaye de rassembler sa famille politique autour des valeurs "gaullistes de la droite et du centre". Il a conclu la conférence de presse en assurant "qu’il y a un espace entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, et qu’un candidat de droite peut occuper cet espace, mais pas deux". Autant dire que de Xavier Bertrand ou Laurent Wauquiez, qui a évoqué 2022 dans le Figaro récemment, il ne pourra en rester qu'un, voire aucun.

L.M.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Oh pu... !! le 29/04/2021 à 08:41

Quand un mec comme Larcher vient à ton secours, ça sent vraiment le sapin !

Signaler Répondre

avatar
ert le 29/04/2021 à 07:21

Fallais qu'il vienne à Villeurbanne.On a d'énorme problèmes.Le Maire qui est socialiste, s'occupe de faire des plantations

Signaler Répondre

avatar
Jade412 le 29/04/2021 à 04:55

Paroles et paroles et paroles tous ça pour les prochaines élections .
Les délinquants et là racailles sont en toute impunités.
Reconquérir quoi avec quelle moyens, même les flics et là municipal démissionne de se boulot ou les agresseurs ressortent au bout de 5 minutes .
Elle est belle la France aucune sécurité pour les citoyens français , laissez à l’abandon aux criminels, point de dealers, agressions , vols , cambriolages il fait bon de vivre en France .
Prochaine élection présidentielle çà vas être chaud pour vous ....,,

Signaler Répondre

avatar
TERMINATOR le 29/04/2021 à 01:55

Monsieur larcher avant de vous prendre pour Robin des bois (. Larcher.) aller sur le terrain voir comment ça se passe avec les policiers et également faire le nécessaire pour financièrement faire une loi autorisant le prélèvement des dégâts ou agressions de policiers par tout moyen de paiement ex : R s a
Allocs.... Salaire..... Aides social.... Et je vous pari que ces voyoux vont vite comprendre la leçon........ Quand au menace de mort sur les élus qui eux sur le terrain se trouve en première ligne je pense que vos bla bla bla ne les intéressent pas mis à part le CONCRET.....

Signaler Répondre

avatar
bla bla bla.... le 28/04/2021 à 22:03

"parler"

"parler"

"parler"

C'est tout ce qu'ils savent faire. Comme dit dans le dernier paragraphe, il était là pour une campagne électorale à se montrer compatissant vis à vis des élus. Les citoyens lambda, rien à foutre.

Signaler Répondre

avatar
b4b4 le 28/04/2021 à 20:41

Et on veut museler les 20 generaux qui ne disent que la vérité sous pretexte du droit de reserve alors qu'ils ne sont plus en activité ! Superbe democratie et bravo a la ministre des armées. La guerre civil a deja commencé on est plus dans des quartiers de non droit, ca met le gouvernement en porte a faux . Il faut dire quatier de reconquête republicaine comme ca on implique tout le monde .

Signaler Répondre

avatar
Pinocchio le 28/04/2021 à 19:25

Voilà un beau bla-bla
Ils sont tous menteurs !

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 28/04/2021 à 19:16
JusticeLaxisteLyon a écrit le 28/04/2021 à 18h24

Cela devrait faire bien longtemps que les agresseurs n’aient pas le droit d’être dans la même ville que leurs victimes.

Et il faudrait aussi de la video surveillance partout dans Lyon pour traquer les racailles

Nul besoin de caméras qui prouvent leur inutilité ; nous avons besoin de gardiens de la paix agissants.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 28/04/2021 à 19:01

Comptabilité ergonomique et politicienne:

"... il y a un espace entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, et qu’un candidat de droite peut occuper cet espace, mais pas deux... ".

Est-ce que cela depand de la largeur de séant du candidat ?

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 28/04/2021 à 18:53

Après l'UMPS voici les LREM qui nous font croire que...

Signaler Répondre

avatar
40 ans d'irresponsabilité! le 28/04/2021 à 18:51
Représentant de l'échec de ces 40 dernières année! a écrit le 28/04/2021 à 18h18

Larcher est l'incarnation d'une politique qui a échoué gravement. Aujourd'hui, la police recule devant les délinquants.
Il est donc logique d'envisager, en cas de besoin, de faire appel à l'ultime recours républicain de la sécurité intérieure: l'armée. Avant que la guerre civile n'éclate!

En effet, Larcher est aux manettes depuis des décennies alors qu'à Bron par exemple, au début des années 90, un policier a eu la cage thoracique enfoncée alors qu'il était dans son véhicule et qu'une plaque d'égout en fonte était venue traverser le pare-brise... Et depuis cela n'a pas cessé... Les TCL ont été déviés du quartier, le groupe scolaire pratiquement neuf a été rasé, et la police n'y va plus... C'est une zone de non droit et la République a abdiqué!

Signaler Répondre

avatar
Oeil de moscou le 28/04/2021 à 18:35
JusticeLaxisteLyon a écrit le 28/04/2021 à 18h24

Cela devrait faire bien longtemps que les agresseurs n’aient pas le droit d’être dans la même ville que leurs victimes.

Et il faudrait aussi de la video surveillance partout dans Lyon pour traquer les racailles

Ca ne sert à rien les motos de rodéo disparaissent des écrans par magie !

Signaler Répondre

avatar
Il est ou, ou ou ou le 28/04/2021 à 18:32

Allo Greg tu viens voir le sénateur pour la réunion sur la réforme de la sécurité.
Ben non je change les couches de mon titi et je dois faire le ménage et le jardin.
C'est dommage !
Boff de toute façon on n'a pas prévu de gonette pour la sécurité !

Signaler Répondre

avatar
JusticeLaxisteLyon le 28/04/2021 à 18:24

Cela devrait faire bien longtemps que les agresseurs n’aient pas le droit d’être dans la même ville que leurs victimes.

Et il faudrait aussi de la video surveillance partout dans Lyon pour traquer les racailles

Signaler Répondre

avatar
Lagazet le 28/04/2021 à 18:23

Et pourquoi Darmanin ne vient il pas à Bron ? Aurait il peur de contrarier les loubards..qui y vivent , et foutes le souk ... Larcher bien venu ce n'est pas un dégonflé lui.

Signaler Répondre

avatar
Représentant de l'échec de ces 40 dernières année! le 28/04/2021 à 18:18

Larcher est l'incarnation d'une politique qui a échoué gravement. Aujourd'hui, la police recule devant les délinquants.
Il est donc logique d'envisager, en cas de besoin, de faire appel à l'ultime recours républicain de la sécurité intérieure: l'armée. Avant que la guerre civile n'éclate!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.