Près de Lyon : un squat évacué, 47 personnes prises en charge

Près de Lyon : un squat évacué, 47 personnes prises en charge
DR

Un squat situé près du Transbordeur à Villeurbanne a été évacué ce mercredi matin.

La préfecture du Rhône a annoncé sur Twitter avoir mobilisé les forces de l'ordre pour procéder à cette évacuation. Une cinquantaine de personnes ont été expulsées des lieux. Parmi elles, 47 ont été prises en charge par les services de l'état et hébergées. "Quatre individus ont été interpellés au regard de leur situation administrative", a également indiqué la préfecture.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pas que... le 08/07/2021 à 09:05
Ou alors .... a écrit le 08/07/2021 à 08h54

Pourquoi pas plutôt un retour au pays ? Les pays de l'est ne sont pas en guerre que je sache. Ces gens n'ont rien à faire chez nous si ce n'est se faire prendre en charge intégralement ....

Ils peuvent aussi se servir dans nos maisons, nos commerces, les entreprises, les exploitations agricoles... Les portes sont grands ouvertes...

Signaler Répondre

avatar
Ou alors .... le 08/07/2021 à 08:54

Pourquoi pas plutôt un retour au pays ? Les pays de l'est ne sont pas en guerre que je sache. Ces gens n'ont rien à faire chez nous si ce n'est se faire prendre en charge intégralement ....

Signaler Répondre

avatar
Passant. le 08/07/2021 à 07:29
Yo a écrit le 07/07/2021 à 21h44

Ah, ah, ah, t'as pas connu le Tonkin ni la Feyssine à l'époque toi !

C'est un camp "Palettes & cartons Ville" de roms présent sur la cité depuis des dizaines d'années et régulièrement déménagés (sauf pendant le pire de la pandémie) quand l'approche de l'été fut venut.

Ils iront ailleurs pas loin, jusqu'à l'année prochaine.

En attendant, l'administration peut enlever un dossier du haut de la HAUTE pile des dossiers "problèmes"...

Et attendre qu'il revienne !

En détruisant le camp, on va déranger la faune qui s'y été aussi installée, les rats, et les blattes, qui eux aussi iront ailleur.

Signaler Répondre

avatar
Et après le 07/07/2021 à 23:27

Bon ok, c est pas un squat… mais un bidon ville

Les 47 personnes relogées, c était dans un nouveau squat illégale légalisé ?

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 07/07/2021 à 21:46

Comment l'État peut agir de cette façon ?
Agir pour un bien étatique ou simplement agir pour le bien des personnes vulnérables ?
Déplacer la misère d'un endroit à un autre n'offre pas aussi la solution et ce , à défaut de trouver des solutions humaines !
La misère humaine n'est pas une marchandise qu'on déplace avec une carte géographique !

Signaler Répondre

avatar
Yo le 07/07/2021 à 21:44
69100 a écrit le 07/07/2021 à 19h57

Je n'habite pas très loin. Ce bidon ville est une honte à notre époque. Comment peut-on vivre dans ces conditions. J'ai vu les premiers à Marseille puis à Paris et région parisienne il y a quelques années déjà. Alors un peu de dignité.
Ceux-ci ne créent pas de problèmes. Hiver ou été c'est insupportable. Certes ils ne sont pas venus de leur plein gré mais ils ont été abusés par des gens qui ont abusé d'eux en leur faisant croire que la France était un eldorado.

Ah, ah, ah, t'as pas connu le Tonkin ni la Feyssine à l'époque toi !

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 07/07/2021 à 21:37

On parle des gens du voyage installés sur le terrain de foot de Brignais ...

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 07/07/2021 à 20:36

Pas de problème, la mairie de Lyon vient de légaliser un 2ème squat, ils n'ont qu'à y aller...

Signaler Répondre

avatar
69100 le 07/07/2021 à 19:57

Je n'habite pas très loin. Ce bidon ville est une honte à notre époque. Comment peut-on vivre dans ces conditions. J'ai vu les premiers à Marseille puis à Paris et région parisienne il y a quelques années déjà. Alors un peu de dignité.
Ceux-ci ne créent pas de problèmes. Hiver ou été c'est insupportable. Certes ils ne sont pas venus de leur plein gré mais ils ont été abusés par des gens qui ont abusé d'eux en leur faisant croire que la France était un eldorado.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 07/07/2021 à 18:51

Je croyais que le directeur du Transbordeur voulait les héberger ? Il n'a pas tenu parole ? Quelle surprise !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.