Bosz maintenu, Cheyrou prend du galon : la bascule de l'OL à la mi-saison

Bosz maintenu, Cheyrou prend du galon : la bascule de l'OL à la mi-saison
Jean-Michel Aulas et Bruno Cheyrou - LyonMag

L'année 2021 se conclut d'une triste manière pour l'Olympique Lyonnais.

Avec des résultats très en dessous des objectifs, des événements extrasportifs qui viennent entacher, pas toujours à juste titre, l'image du club ou plomber le moral des troupes et le départ précipité de Juninho, Jean-Michel Aulas a du pain sur la planche s'il veut sauver ce qu'il reste à sauver cette saison.

Comme à chaque crise, c'est d'abord vers le coach en place que tous les yeux se tournent. Avec trois changements d'entraîneurs en deux ans et demi, elle est bien loin l'époque de la stabilité si chère au fondateur de la Cegid.

Bosz reste au poste

Pourtant, malgré un nombre de points à la mi-saison au plus bas depuis les années 90, la direction lyonnaise semble vouloir conforter Peter Bosz et finir la saison avec le technicien néerlandais. Dans les colonnes de L'Equipe, Vincent Ponsot affirme que l'homme du banc a une "philosophie de jeu" qui est "un vrai lien avec l'Académie".

De son côté, Jean-Michel Aulas assure ce vendredi "qu'il n'y a aucune chance que Peter ne soit pas là jusqu'à fin février". L'ancien entraîneur de l'Ajax sait donc qu'il lui reste deux mois pour prouver qu'il est l'homme de la situation. Il faut dire qu'un changement de coach en cours d'exercice n'est jamais agréable, même si ça a toujours réussi à l'OL depuis l'ère Aulas.

L'autre dossier chaud de cette mi-saison, c'est la gestion du départ de Juninho. Arrivé en sauveur en 2019, le Brésilien avait permis à l'OL de renouer des liens rompus avec les suiveurs du foot rhodanien. La légende lyonnaise avait très vite pris les choses en main notamment du côté du recrutement. Il a ainsi ramené Lucas Paqueta en ville, sans l'un des meilleurs joueurs des années 2010 de Lyon.

Cheyrouninho en attendant

Malheureusement, les choix et la vision de Juni n'étaient pas suffisamment appuyés en interne par les proches d'Aulas. Des brides trop serrées pour l'ancien numéro 8 qui forcent donc un départ logique. Un trou qui sera comblé par Bruno Cheyrou. Ses prérogatives ont été renforcées cette semaine et il est désormais seul en charge du recrutement des filles et des garçons. Cette cellule a par ailleurs été changée et renforcée avec l'arrivée d'Alain Caveglia et d'un nouveau chasseur de têtes.

D'autres noms ont été évoqués pour prendre le rôle de directeur sportif, comme celui de Rémi Garde ou du Portugais Luis Campos (ex scout au Real Madrid et ex directeur sportif de Monaco et de Lille). Sur cette question, Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot devraient, là aussi, trancher en février.

Se nourrir des attaques

Mais dans l'immédiat, l'OL a d'autres problèmes à régler et ils ne dépendent pas vraiment de la direction. Après les événements survenus lors de Lyon-Marseille en Ligue 1 puis lors de Paris FC-OL en coupe de France, les pressions institutionnelles et médiatiques s'intensifient sur les Rouges et Bleus. La commission de discipline de la FFF donnera une première réponse lundi sur les incidents en coupe (défaite sur tapis vert, matchs à huis clos)

Pour le reste, l'OL a déjà été privé de ses supporters une fois. Les Lyonnais devront aussi certainement rejouer le match contre l'OM, mais les Phocéens ont fait appel de la décision.

Ces événements extrasportifs risquent donc bien de peser sur la fin de saison. Des huis clos entraînent forcément des pertes financières et le manque d'appui du public est difficile pour les joueurs. Au club désormais de faire de ces attaques, justifiées ou non, des forces.

X
6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ça suffit le 25/12/2021 à 08:17

je sens bien la bascule en effet, mais dans quel sens ? Devenir le club le plus comique de ligue 1 ?

Signaler Répondre

avatar
bon choix le 24/12/2021 à 13:51

Juniho est partit et Lyon vas repartir c’est sur! Le bemol ? les joueurs Bresiliens sans Juni doivent pas s’ecrouler et repartir de l’avant ..

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 24/12/2021 à 13:25

Caveglia un choix judicieux un sacré tenace
Et fidèle a son employeur

Signaler Répondre

avatar
LOL le 24/12/2021 à 12:13
le foot c'est éducatif ? ben voyons ! a écrit le 24/12/2021 à 11h45

Attaques non justifiées ? soyez objectif, et ouvrez les yeux
ce club de supporters ne peuvent pas vivre sans résultats, ils en ont marre de se faire arnaquer en billetterie et d'acheter des maillots au prix de 100 fois leur coût réel ... et d'engraisser ceux qui les méprisent en se comportant comme des irresponsables ce qui provoque violences et frustations

Personne ne les oblige à s'abonner ni a acheter des maillots !

Signaler Répondre

avatar
le foot c'est éducatif ? ben voyons ! le 24/12/2021 à 11:45
Ah ok a écrit le 24/12/2021 à 11h06

13eme du classement. Attaques non justifiées ???

Attaques non justifiées ? soyez objectif, et ouvrez les yeux
ce club de supporters ne peuvent pas vivre sans résultats, ils en ont marre de se faire arnaquer en billetterie et d'acheter des maillots au prix de 100 fois leur coût réel ... et d'engraisser ceux qui les méprisent en se comportant comme des irresponsables ce qui provoque violences et frustations

Signaler Répondre

avatar
Ah ok le 24/12/2021 à 11:06

13eme du classement. Attaques non justifiées ???

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.