L’état de catastrophe naturelle reconnu dans deux communes du Rhône après des mouvements de terrain

L’état de catastrophe naturelle reconnu dans deux communes du Rhône après des mouvements de terrain
Photo d'illustration - LyonMag

La sécheresse et la réhydratation des sols sont à l’origine de ces mouvements de terrain ayant eu lieu à l’été 2020.

L’état de catastrophe naturelle vient d’être reconnu pour les communes de Belmont-d’Azergues et de Jonage par un arrêté paru ce vendredi au Journal officiel.

Cela concerne des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols survenus du 1er juillet au 30 septembre 2020.

Les sinistrés concernés disposent d’un délai de 10 jours pour faire parvenir à leur compagnie d’assurances un état de leurs pertes afin de bénéficier des indemnisations prévues pour les victimes de catastrophes naturelles.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ouiauxvoituresnonauxverts le 15/01/2022 à 10:31

La sécheresse n'existe pas, sauf dans la tranche de quelques écolos ignorants. Il n'y a qu'à creuser un peu dans la terre pour voir les nappes phréatiques, celles ci étant au plus haut niveau ce mois ci

Signaler Répondre

avatar
Oups le 15/01/2022 à 02:30

Que dire des coups de semonces (ville à 30km/h; éclairage publique réduit; covoiturage; …) que l’on entends du côté de l’hôtel de ville ? Il n’y aura bientôt plus de pigeon à Lyon.
C’est la prochaine grosse catastrophique de Lyon !

Signaler Répondre

avatar
10 contre 1 le 14/01/2022 à 14:42
Hein? a écrit le 14/01/2022 à 12h04

Ca permettra aux financiers d'augmenter les prix de 10% sur toutes les denrées alimentaires de France et d'ailleurs

Antivax je présume ?

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 14/01/2022 à 12:25

A bon, je croyais que c'était Lyon et Villeurbanne avec le tremblement de terre provoqué par les écolos-gauchistes ;-)

Signaler Répondre

avatar
Hein? le 14/01/2022 à 12:04

Ca permettra aux financiers d'augmenter les prix de 10% sur toutes les denrées alimentaires de France et d'ailleurs

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.