Street Food des Gones : quand passionnés et chefs font briller la street food de Lyon

Street Food des Gones : quand passionnés et chefs font briller la street food de Lyon
DR

La cuisine de rue de Lyon et de sa région est à l’honneur d’un livre proposant des portraits de producteurs, des interviews de personnalités mais surtout des recettes très gourmandes d’un nouveau style de gastronomie en pleine émergence.

Pizza aux ravioles, saint-félicien et truite fumée, hot dog de quenelles, gaufres à la rigotte de Condrieu, arancini de macaronis à la lyonnaise, smash burger au saint-marcellin ou encore brioche perdue et crème de praline… La street food lyonnaise fait son show dans Street Food des Gones, un livre instructif et surtout très gourmand imaginé par la Food Factory, studio de création et d’innovation culinaire situé à la Croix-Rousse, et le blog la Buvette Lyonnaise.

L’équipe de passionnés, composée de Stéphanie Iguna, Quentin Ponzio, Mia Desrousseaux, Maëva Chanoux et Cyril Montégu, est partie à la rencontre des producteurs locaux et de chefs incontournables de Lyon à l’exemple d’Olivier Couvin (restaurant Paul Bocuse), de Sébastien Bouillet, des frères Dorner… Le pari pour tous : sortir de leur zone de confort en revisitant les produits emblématiques du terroir lyonnais façon street food.

Un défi relevé haut la main permettant aussi de redorer l’image parfois négative de cette cuisine de rue. "Les recettes sont aussi travaillées qu’un plat gastronomique alors que c’est de la street food qui se mange avec les doigts !", explique Maëva Chanoux, du blog la Buvette Lyonnaise et fondatrice du compte Instagram La Meute Lyonnaise. "On voulait mettre en avant le terroir lyonnais avec comme angle d’approche la street food afin de s’intéresser à ce nouveau courant gastronomique qui s’empare des rues de Lyon depuis le confinement et le développement de la vente à emporter", ajoute Stéphanie Iguna, directrice de la Food Factory et créatrice du blog Stephatable.

Il aura fallu moins d’un an pour que Street Food Gone voit le jour et trouve sa place depuis quelques semaines dans les cuisines lyonnaises. Le projet se veut également participatif et collaboratif ; 10% des ventes du livre seront redistribués aux producteurs de la région.

streetfooddesgones.fr

A.D.

X

Tags :

street food

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
semper prorsum le 16/01/2022 à 16:41
Même... a écrit le 16/01/2022 à 15h57

Même sans parler de l'aspect diététique, rien que ce que le mélange que tu évoques, probablement pour les nostalgiques du mélange quenelle-riz des cantines...

Ah je ne connaissais pas quenelle + riz et je suppose la corbeille de pain à côté, pauvres gones après un tel repas ils devaient tous dormir pour les cours de l’après-midi 😁

Signaler Répondre

avatar
Salades, tomates, pas mes oignons le 16/01/2022 à 16:32
Ex frustré a écrit le 16/01/2022 à 14h02

Du facsisme à toutes les sauces…un vrai malade !!!

Sauce blanche pour moi, cimer chef!

Signaler Répondre

avatar
Même... le 16/01/2022 à 15:57
semper prorsum a écrit le 16/01/2022 à 15h51

Pizza aux ravioles ? Franchement ça ne me donne pas envie, c’est comme un sandwich aux pâtes…. Revisiter pourquoi pas, mais tout ça a l’air bien lourd bien gras et bien calorique, pas certaine que ça soit top a l’heure où les gens en réel surpoids voire obèses sont de plus en plus nombreux et très jeunes.

Même sans parler de l'aspect diététique, rien que ce que le mélange que tu évoques, probablement pour les nostalgiques du mélange quenelle-riz des cantines...

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 16/01/2022 à 15:51

Pizza aux ravioles ? Franchement ça ne me donne pas envie, c’est comme un sandwich aux pâtes…. Revisiter pourquoi pas, mais tout ça a l’air bien lourd bien gras et bien calorique, pas certaine que ça soit top a l’heure où les gens en réel surpoids voire obèses sont de plus en plus nombreux et très jeunes.

Signaler Répondre

avatar
remplaçant le 16/01/2022 à 14:28

vous la sentez cette odeur du remplacement?

Signaler Répondre

avatar
Ex frustré le 16/01/2022 à 14:02
Ex Précisions a écrit le 16/01/2022 à 11h38

Ça change de l'esprit du kebab avarié qui dégouline le gras...

Du facsisme à toutes les sauces…un vrai malade !!!

Signaler Répondre

avatar
Jean Michel Trogneux le 16/01/2022 à 12:41

Je savais que ça vous plairait lyonmag
Merci pour la censure vous confirmez chaque jour que vous êtes aux ordres comme des bons toutous :)
Assez traoré et camelia jordana peuvent sortir toutes les conneries qu elles veulent , elles , mais le peuple est bien muselé

Signaler Répondre

avatar
Sam le 16/01/2022 à 12:35
Je sature... a écrit le 16/01/2022 à 11h58

C'est si honteux de s'exprimer en français ?

You talkin' to me ?

Signaler Répondre

avatar
Je sature... le 16/01/2022 à 11:58

C'est si honteux de s'exprimer en français ?

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 16/01/2022 à 11:38

Ça change de l'esprit du kebab avarié qui dégouline le gras...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.