Fin du conflit à l’usine Akers dans la Loire

Fin du conflit à l’usine Akers dans la Loire

Les quatre dirigeants retenus depuis mercredi midi par des salariés sur le site de Fraisses ont été relâchés jeudi soir.
Un accord a été trouvé entre la direction et les salariés sur les primes de licenciements, après l’intervention d’un médiateur. Les salariés recevront 20 000 euros fixe et une part variable sur le chiffre d'affaires réalisé soit un minimum de 28 000 euros. Le groupe de métallurgie suédois doit prochainement fermer son usine située près de St Etienne.

Tags :

Akers

conflit

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.