Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Kiss-in : les baisers de la discorde

La manifestation est pourtant pacifique. Le seul moyen d’expression des participants est le baiser. Et pourtant, le «kiss-in» regroupant des centaines de personnes, hétéro, homo, bi ou transsexuelles, organisé devant la cathédrale Saint-Jean mardi soir, est au coeur de toutes les polémiques. Déjà annulée samedi, la manifestation persiste, faisant fi des polémiques, à se maintenir. David Souvestre, président de la Lesbian & Gay Pride de Lyon, maintient le cap et n’entend pas lâcher face aux intimidations. Interview

Lyon Mag : Le kiss-in aura bien lieu mardi ?
David Souvestre :
Il aura lieu mardi à 19h30 sur la place Saint-Jean.

Le lieu est donc confirmé ?

Le lieu est confirmé. Nous attendons le récipissé de déclaration de la préfecture. Il n’y a aucune raison valable à nous opposer un refus.

Qu’est-ce qui gênait selon vous pour l’organisation de ce «kiss-in» samedi dernier ?

Nous n’avons pas très bien compris la réaction des mouvements intégristes catholiques proches de l’extrême-droite. Le «kiss-in», c'est par définition deux personnes qui s’embrassent. C’est un geste très anodin, qui n’a pas de signification particulière. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant sur le fait que deux personnes s’embrassent. Je pense que, du côté de la préfecture, il y a eu une crainte par rapport a un trouble potentiel de l’ordre public, qui serait venu de l’extrême-droite et des mouvements intégristes. Ils ont quand même appeler à en découdre. Ils ont appelés leurs militants à venir avec des caques de moto, pour venir «tabasser des pédés.»

Comment concrètement cela va se passer demain selon vous ?
Je ne peux pas anticiper la réaction des autres. De notre côté, nous serons dans une démarche absolument pacifiste. Nous nous réunirons comme cela est prévu place Saint-Jean à 19h30. Pendant 2’30’’, les gens viendront s’embrasser. Nous aurons cette fois-ci des banderoles et des pancartes pour rappeler que l’homophobie tue. Nous demandons l’égalité et la liberté partout, quelque soit l’endroit ou quelque soit le pays.

Comptez-vous sur la présence de forces de police ?
Vu les derniers messages qu’il y a sur des sites d’extrême-droite catholique, où ils appellent à venir en force avec des gants en cuir, des battes de baseball, je pense qu’il veulent en découdre. De notre côté, nous sommes extrêmement confiants. Nous sommes persuadés que la préfecture mettra ne place le dispositif nécessaire.

Concrètement, peut-on parler de provocation avec le choix du site de la place Saint-Jean ?
Au départ, la manifestation n’a pas été organisée par la Lesbian & Gay Pride de Lyon. Donc je ne sais pas ce qu’il y avait comme arrières-pensées. Je pense qu’ils n'ont pas forcément pensé à la cathédrale, mais plutôt au lieu de passage. Quand nous avons décidé de récupérer l’organisation, c’est au moment où nous avons senti que la sauce montait négativement. La place Saint-Jean est un lieu public, qui appartient à tous. Il est hors de question de privatiser cette place, de la laisser à une communauté, peu importe laquelle. C’est pour cela que nous nous sommes entêtés. C’est un symbole pour nous de ne pas céder. Il faudra que l’on m’explique en quoi c’est provoquant de voir deux personnes qui s’embrassent.

Où se tiendra le prochain "kiss-in" ?
Mardi, c’est organisé sur la Place Saint-Jean. Je pense que quand les organisateurs originaux reprendront l’évènement à Lyon, ils choisiront une toute autre place. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi, à faire cet évènement devant Saint-Jean, on parle de catophobie. Ce mot n’existe pas et ne veut strictement rien dire.

Certaines personnes chanteront des chapelets pendant le «kiss-in», vous en pensez quoi ?
Ils font ce qu’ils veulent. Nous n’irons pas dans la provocation. Il n’y aura pas de message anti-catholique comme ils veulent le faire croire. S’ils viennent et qu’ils se rassemblent avec des chapelets, il n’y aura aucun souci. S’ils viennent avec d’autres matériels, comme certains commentaires de sites le laissent entendre, ce sera plus problématique.



Tags : homosexuel | saint jean | kiss-in |

Commentaires 6

Déposé le 18/05/2010 à 14h19  
Par Cedman77 Citer

Belle connerie en tout cas, y a tout de même d'autres endroits. Qui osera donner la véritable raison de ce choix ? Les débiles diront certainement que c'est un lieu comme un autre, qu'ils ne comprennent pas... 'fin bref, c'est pas la fin du monde (quoi que ? entrerions-nous dans une sorte de décadence ?), il y a des sujets beaucoup plus graves.

Déposé le 18/05/2010 à 14h15  
Par cedman77 Citer

Ce moine, un dur qui prend la barre

Déposé le 18/05/2010 à 14h15  
Par Cedman77 Citer

Ce moine, un dur qui prend la barre

Déposé le 18/05/2010 à 11h50  
Par flo Citer

Et bien personnellement j'y serai avec mon copain et je ne vois pas pour quelle obscure raison nous devrions nous abstenir c'est un lieu public comme n'importe quel autre, et sous prétexte qu'il y a une cathédrale a côté ca devient de la provocation? qui sont les obscurantistes?

Déposé le 18/05/2010 à 09h23  
Par lyonnais2 Citer

Cela ne me choquerai pas si ils le faisaient devant tout les édifices religieux, chose qu'il ne veulent pas faire. Comprenez que cela puisse énerver plusieurs personnes et on n'a pas besoin d'être extrémiste pour cela.

Déposé le 17/05/2010 à 22h05  
Par Bouba Citer

Cet événement est un non lieu. Pourquoi vouloir aller à la confrontation ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.