Le bras de fer s’intensifie entre producteurs de lait et industriels

Le bras de fer s’intensifie entre producteurs de lait et industriels

Mercredi, l’hypermarché Carrefour Vénissieux a été la cible d’une opération coup de poing menée par une douzaine d’hommes en colère. Alors que des stickers « commerce nonéquitable » étaient collés sur certains produits laitiers en France, des producteurs des Monts du Lyonnais ont décidé de retirer des rayons les fromages La vache qui rit, les camemberts Président, les Caprice des Dieux et le lait Candia. Une opération menée conjointement avec une quinzaine de groupes qui sévissait simultanément dans 35 autres grandes surfaces du département.
Objectif : obliger les entreprises à prendre en compte la hausse de 31€ la tonne de lait décidée le 3 juin 2009. Une hausse que les industriels n’ont jamais respecté. Résultat : une baisse de 20% du chiffre d’affaires pour les producteurs.
Ceux-ci ont donc posé un ultimatum aux entreprises. D’ici huit jours, le litre de lait devra leur être facturé 33,1 centimes le litre d’euros contre 30 centimes aujourd’hui sous peine d’actions encore plus fortes.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.