Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La résidence Aulagne au coeur de toutes les inquiétudes, à Vénissieux

A deux reprises, le plafond de deux appartements s'est effondré.
Par chance, aucune personne ne se trouvait en-dessous à ce moment-là. D'après les premières expertises, 40 logements présentent des signes de faiblesses sur les 163 que comptent ces deux blocs d'immeubles HLM. Construits dans les années 30 et 50, les bâtisses sont vieillissantes. Elles appartiennent à l'Opac du Rhône et selon un premier diagnostic, les dommages seraient causés par l'effritement de briques en hourdis placées entre les poutres en béton et le plancher. De nouvelles expertises seront réalisées prochainement pour décider de la rénovation des appartements ou de la démolition du site. Anxieux, certains habitants ont d'ores et déjà quitté leur domicile. Une cellule de relogement a été érigée par l'Opac du Rhône pour trouver des solutions provisoires ou définitives aux locataires.


Commentaires 1

Déposé le 20/08/2010 à 22h35  
Par Lyonnaise Citer

1) imprécisions : le 1er plafond est tombé il y a 7 ans, le 2nd l'année dernière. Pourquoi ce subit empressement ? 2) Au moins 56 logements ont été évacués de force et non 40! 3) il y a plus de 258 apparts a evacuer 4) la décision de détruire a été prise. 5) il n'y a pas assez de logements libre pour reloger tout le monde. Imaginez la panique la bas. 6) Aucune explications de l'opac ils envoient leur messages via des huissiers a 8h du matin Je ne suis pas du quartier mais j'ai de la famille la bas A bon entendeur

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.