« Plus qu’un simple tunnel, ce sera une œuvre d’art »

« Plus qu’un simple tunnel, ce sera une œuvre d’art »

Ces propos sont ceux de Gérard Collomb. Le président du Grand Lyon présentait mardi plusieurs gros chantiers de l’agglomération parmi lesquels, la construction de la station d’épuration de la Feyssine mais surtout, les travaux de creusement du nouveau tube de la Croix-Rousse.
D’une longueur de 1767 m, il sera parallèle au tunnel autoroutier existant mais sera dédié aux modes doux. Les murs intérieurs seront décorés et animés pour que les piétons et cyclistes se divertissent à mesure qu’ils traversent l’ouvrage.
Dès le 6 septembre, les ouvriers commenceront à faire exploser des petites charges afin d’attaquer la roche pour creuser ce nouveau tube. Les tirs se dérouleront de 9h30 à 14h, tous les jours jusqu’à fin octobre. A cet effet, le tunnel de la Croix-Rousse sera fermé aux automobilistes qui devront emprunter les itinéraires de substitution prévus à cet effet.
Coût total de l’investissement : 220 millions d’euros.
Une présentation qui tombait à point nommé pour les équipes du Grand-Lyon car au même moment, le tunnel de Fourvière était fermé à la circulation, mardi. A l’origine : un « énième problème de ventilation » qui aurait dû être réglé en deux heures. Mais les choses se sont visiblement compliquées. Résultat : six heures de galère pour les automobilistes lyonnais, entre 8h et 14h.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.