On respire du côté de Renault Trucks

On respire du côté de Renault Trucks

Les mesures de chômage partiel ont été suspendus jusqu'à la fin de cette année pour 3 000 des 5 000 salariés des sites de Vénissieux et Saint-Priest. Ils ont repris le travail à temps plein depuis le mois de juin car les carnets de commandes se remplissent petit à petit.
La procédure de chômage partiel avait été déclenchée début 2009 alors que toute l'industrie était confrontée à la crise économique internationale. Renault Trucks avait vu ses ventes de véhicules fondre de moitié dans l’Europe des 27.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.