Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les caisses à savon victimes de leur succès

La course organisée par Red Bull dimanche après-midi boulevard Antoine-de-St-Exupéry (6e), a finalement été interrompue après les passages de seulement une quinzaine de concurrents.
Après une heure d’attente, elle a même été annulée face au trop grand nombre de spectateurs. Les organisateurs, débordés, ont jugé que les conditions de sécurité n’étaient plus assurées causant la frustration du public, mais surtout de la quarantaine de concurrents qui n’ont pas pu s’élancer.


Commentaires 5

Déposé le 22/01/2017 à 10h10  
Par DEBOUL' RAIDE Citer

Bonjour à toutes et à tous.
Pour participer au 1er Championnat de France de Caisses à Savon folkloriques qui aura lieu le 27/08/2017 à SEREZIN DE LA TOUR (38) à 40km de Lyon, rendez-vous sur le site de la FFCAS pour connaître toutes les modalités.
Construisez votre véhicule avec vos amis et venez passer un week-end d'enfer.
Pour vous rassurer l'organisation sera au top !

Déposé le 11/10/2010 à 21h19  
Par geolier / moms Citer

je suis venu du fin fond du puy de dome avec mes 2 ados et c'est quand meme dommage de faire 8 heures de routes (aller,retour) pour voir une course festives et bonne enfant se finir comme ca 150 euro foutu en l'air

Déposé le 11/10/2010 à 12h18  
Par Juste moi Citer

Un si bel événement, fédérateur et sympa, mais victime effectivement d'une désorganisation la plus complète, comment peut on organiser un tel événement en ne permettant aux milliers de spectateurs de ne circuler que par deux accès large de 3 mètres (arrivée et départ de la course). Quand bien même on ne s'attend pas à autant de monde, on prend quand même les dispositions nécéssaires pour encadrer un "maximum" de gens, ou effectivement on fait ce qui me semble couler de source : on compte le nombre de visiteurs et on boucle l'accès lorsque l'on atteint le nombre de visiteurs maximum autorisés. Quel a été le travail des services de la préfécture ? ont ils encadré l'événement comme il se devait ? je tiens à rajouter qu'une personne a été évacuée par les pompiers suite à une chute sur un des flancs, et je pense que c'est une casse limitée, les flancs étant glissants et boueux, comment a-t-on pu laisser des milliers de personnes s'y installer ? Victime de son succès n'est pas la formule appropriée : on a voulu faire grand avec de petits moyens et une organisation aussi boiteuses que certaines des caisses qui ont dévalé le bithume. Dommage, le show promettait une belle après midi.

Déposé le 11/10/2010 à 11h03  
Par guignol Citer

bravo wulfy, vous avez mis le doigt sur les nombreux défauts d'organisation. avouez que ce n'était pas difficile, dès 13h (départ annoncé partout) il était évident à tous avec un brin de sens commun ce qu'il y avait à faire et à 14h (départ réellement prévu, encore une idée de génie) la catastrophe était déjà inévitable. ce n'était pas une manque de moyens; le travail en amont était soigné, et le personnel était largement suffisant en NOMBRE, mais quant à leur formation, consignes, disposition et encadrement, le zéro absolu. dommage pour tout le monde, mais surtout pour les participants: j'ai parcouru le paddock vers midi et je vous assure qu'ils ont fait de l'excellent travail, EUX!

Déposé le 11/10/2010 à 10h04  
Par wulfy Citer

Ayant été sur place toute l'après-midi j'aimerai préciser un point. L'évènement n'a été victime que du manque d'organisation du service de sécurité et je pèse mes mots. Je suis conscient que c'est une première mais Lyon est habitué aux grand évènements (fêtes des lumieres, derby a gerland, ...) Bref voici des exemples d'entorses au bon sens qui ont conduit à ce bazard: 1) Personne n'a compté le nombre de personne qui entraient (bravo) 2) Poussettes , vélos et autres trotinettes autorisés (ils auraient du proposer un parquage plus bas ou les itnerdire vu que l espace etait réduit) 3) Pas d'organisation "montée" et "descente" on se deplace dans les mêmes zones où les gens regardent la course. Les personnes qui montent croisent ceux qui descendent et ceux qui regardent... 4) Les zones dites "dangereuses" (comme les ensceintes, murets surplombants la foule, arbres) étaient mal surveillés. Des personnes s'y installaient et les organisateurs demandaient d'en bas! sans se deplacer que les personnes s'en aillent. Bien évidemment lorsque les responsables sécu s'en allaient les gens revenaient. Pour faire des allers-retours en moto , ca ils savent faire, mais pour poster 1 personne 1 SEULE à l'endroit qui pose problème , ca ils savent pas faire. Résultat la course commence , les organisateurs regardent la course, les gens escaladent murets , sono et arbres.... 5) Ils ont laisser des gens rentrer alors que nous étions déjà en sur-nombre et ils ont mis 30mins à se décider à ouvrir des accès pour permettre aux gens coincés de pouvoir sortir. Bref ils ont été victime d'incompétence. Il suffisait de compter les personnes, fermer l'accès quand le nombre max est atteint et poster 3 malheureuses personnes aux 3 zones qui posaient problème (muret,sono, arbres). Par contre les organisateurs savent faire de la moto.... a bon entendeur

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.