Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lisandro est sorti de son silence

L’attaquant argentin de l’OL parlait pour la première fois de la saison, c’était avant l’entraînement vendredi à Tola Vologe. Il a fait le point sur sa condition physique, ses relations avec Claude Puel, le début de saison du club et son association avec Gourcuff.

C'est un Lisandro encore groggy qui s'est présenté à la presse à 9h15 vendredi. Ne maîtrisant pas encore le Français le numéro 9 de l'OL était accompagné d'un traducteur, du coup la conférence a duré 45 minutes.

Il a expliqué revenir petit à petit au meilleur de sa forme. Sa blessure au tendon d'Achille n'est plus qu'un mauvais souvenir: « je sors enfin de l'impasse des blessures à répétition. Aujourd'hui je suis à 100%.» Le début de saison calamiteux de Lyon (17e après 8 journées de Ligue 1) l'a rendu « triste »: « je voyais que l'équipe n'obtenait pas de résultats et cela me frustrait beaucoup car je ne pouvais pas l'aider. » Licha en a profité pour préciser le problème de son sur-poids: « je suis revenu avec 2 kilos en trop et pas 3 ou 5 comme j'ai pu le lire. D'ailleurs cet été j'étais encore plus en forme que l'an dernier quand l'entraînement a repris. » 
Lisandro a également volé au secours de Claude Puel: « c'est logique qu'on le critique lui et nous (les joueurs), mais en Argentine ce serait bien pire. Si nous sommes 17e c'est avant tout aux joueurs qu'incombe la responsabilité. Je m'entends personnellement très bien avec l'entraîneur, et de toute façon, polémique autour de lui ou pas, la pression est forcément très importante à Lyon. » 


Quand on lui a demandé ce qu'il pensait de son association très attendue avec Yoann Gourcuff, Licha s'est montré élogieux envers l'international tricolore: « on n'a pas encore eu vraiment l'occasion de jouer ensemble mais Yoann est si fort que trouver une complicité avec lui ne devrait pas poser de problème. » 
Auteur de 24 buts toutes compétitions confondues en 2009-2010, Lisandro a vécu son seul but de la saison à Nancy il y a 2 semaines comme une libération: « c'est toujours important de marquer pour un attaquant, j'espère donc pouvoir faire aussi bien que l'an dernier » a-t-il lancé dans un sourire. Autre trait d'esprit, quand un journaliste s'est inquiété de savoir où était justement le Lisandro de l'an passé, l'Argentin a levé le doigt et a répondu « aqui » (ici). 
Il devrait être aligné dimanche (21h) à Gerland contre Lille pour la 9e journée de Ligue 1, une équipe qu'il juge bonne mais pour lui « c'est le match pour se relancer et se sortir de cette situation délicate, c'est bien de rencontrer le LOSC maintenant. » 
La conférence s'est achevée sur une dernière déclaration: « je ne suis pas un leader naturel du groupe. Les anciens du club assurent ce rôle mieux que moi, j'essaie simplement de communiquer ma force et mon envie à mes partenaires et on s'encourage mutuellement. »



Tags : ol | lisandro |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.