Les associations d'aide aux mal-logés tirent la sonnette d'alarme

Les associations d'aide aux mal-logés tirent la sonnette d'alarme

Le centre Saint-Irénée va fermer ses portes lundi.Ce sont 200 familles qui y étaient hébergées. Certaines se sont vu proposer 3 nuits d'hôtel selon le réseau des professionnels de l'urgence sociale qui s'inquiète du fait que dès jeudi, plus de 500 personnes seront contraintes de dormir dehors à Lyon, rejointes rapidement, toujours selon les associations, par des locataires expulsés de leur logement après la fin de la trêve hivernale
Le réseau invite les ménages concernés à faire valoir leur droit en attaquant l'Etat devant le tribunal administratif.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.