Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Levée d’immunité parlementaire : Gollnisch dénonce « l’instinct grégaire et la tartufferie » des eurodéputés

Particulièrement remonté mardi en séance après que le Parlement européen eut voté sa levée d’immunité d'eurodéputé, Bruno Gollnisch est revenu mercredi sur cet épisode. Les parlementaires européen ont en effet levé son immunité parlementaire suite à la parution d’un communiqué d’octobre 2008 émanant du groupe FN au Conseil régional, qu’il préside.

Les eurodéputés ont donc levé l’immunité de leur collègues parlementaire frontiste. la raison invoquée selon Gollnisch : « le communiqué du groupe que je préside au Conseil Régional Rhône-Alpes n’avait pas été rédigé dans le cadre de mes activités parlementaires. »  Un prétexte jugé irrecevable par le président du groupe FN à la Région, doublement « imbécile et hypocrite », selon lui.
« Si ce texte avait été pris dans le cadre de mes activités parlementaires, il eût été absolument insusceptible de poursuites, quelles qu’elles soient, justifie Gollnisch. Par définition, l’immunité concerne les actes autres que l’activité parlementaire, qui bénéficie d’une inviolabilité absolue », se plait-il à préciser.
L’homme va même plus loin. « L’immunité, dont la seule finalité légitime est la protection de la liberté d’expression des députés (..) est accordée aux élus des grands groupes, vraie gauche et fausse droite copains comme cochons, même quand ils ont tapé dans la caisse, fraudé le fisc, commis des crimes ou délits de droit commun, tempête-t-il. Elle est refusée à ceux de la véritable opposition, même quand ils n’ont commis aucune faute et que la persécution politique à leur encontre est évidente », juge Gollnisch.
A l’origine de la plainte contre X motivée en février 2009 au titre de « l’incitation à la haine raciale », la Licra est l’objet de tous les griefs de l’eurodéputé frontiste. « S’il y a un procès à Lyon, j’en ferai le procès de nos persécuteurs, promet-il, et en particulier celui de la LICRA, organisation stipendiée aux pouvoirs exorbitants, qui, sous prétexte de lutter contre le prétendu racisme, s’arroge le droit de persécuter les patriotes qui luttent pour que les Français demeurent maîtres chez eux. » L’association lui reproche le contenu du communiqué incriminé, en particulier les termes évoquant « l’invasion de notre patrie et la destruction de notre culture et de nos valeurs. »



Tags : gollnisch | fn |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.