Dix ans après, le procès de Saint-Fons

Dix ans après, le procès de Saint-Fons

Le procès de la gestion de la ville de Saint-Fons par la municipalité socialiste s’ouvre de nouveau ce lundi devant la 5e chambre du tribunal correctionnel de Lyon. La menace d’un renvoi de l’audience plane sur cette première journée.

Parmi les quatre prévenus, deux attirent l’attention : il s’agit de l’ancien maire socialiste de la ville de 1997 à 2001, Yves Mongenot, et d’Yves Blein, actuel maire de Feyzin, mais à l'époque responsable de l'association Léo-Lagrange. Ils sont tous deux soupçonnés d’avoir utilisé des fonds destinés à l’association, pour alimenter les caisses locales du PS. Yves Mongenot et Yves Blein encourent amende et peine d'inéligibilité.

Les débats doivent durer toute la semaine pour une affaire qui remonte à dix ans et à l’élection du divers droite Michel Denis à la mairie de Saint-Fons. C’est lui qui avait demandé un rapport sur la gestion passée de la commune. L’instruction judiciaire ouverte en 2002 avait débouché sur un premier procès en décembre 2009, renvoyé finalement avec demande d’expertise. La même menace plane de nouveau sur le procès d’aujourd’hui pour une question de procédure. Les avocats de la défense devraient invoquer une "question prioritaire de constitutionnalité" (QPC). La cour de cassation devrait alors se prononcer ce qui repousserait le procès à l’année prochaine.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
belle plume le 28/06/2011 à 15:42

c'était qui le responsable de léo lagrange avant 2000??ptdrrrrrrrrrrrrrrr ces minables politicards nous prennent pour des cons!!

Signaler Répondre

avatar
bernard le 28/06/2011 à 10:11

sont pas tous la les magouilleurs!!

Signaler Répondre

avatar
marie le 27/06/2011 à 12:12

La justice française semble bien longue à juger qd il s'agit de politiciens de droite comme de gauche, ds les affaires nationales ou locales : Chirac, Tapie, Pasqua, Rivalta, Guérini .... ST Fons : instruction judiciaire ouverte en 2002, un premier procès en décembre 2009 (!) renvoyé pour demande d'expertise.... et 2011 : encore renvoyé ? 10 ans.... et après s'il y a condamnation : les recours (appel, cassation ou conseil d'Etat...) , encore 10 ans ! Ces minables politiciens font tout pour ne pas assumer leurs responsabilités. Ils devraient s'inspirer de la justice américiane...

Signaler Répondre

avatar
aladin le 27/06/2011 à 12:03

il se passera riencomme habitude en france il faut etre politiques et riches et on peut faire se quon veut c ets pas les etats unis ou il y a une justice

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.