Ce Lyonnais qui veut révolutionner le vélo

Ce Lyonnais qui veut révolutionner le vélo
Le porte-parapluie change la silouhette du vélo - Photo Lyon Mag

Bernard Chlous est coiffeur dans le 6e arrondissement, mais il a eu une idée: il importe des porte-parapluies pour vélo du Japon.

Bernard Chlous a deux amours: le Japon, qu'il a découvert quand son fils a choisi d'y vivre et d'y travailler, et le vélo, avec lequel il se déplace en permanence. Lors d'un voyage au Pays du Soleil Levant, il a découvert un objet dont l'esprit nippon a le secret, le porte-parapluie. Fort de son implication dans le développement des pistes cyclables à Lyon via son association "Onroulou???", ce barbier de profession a donc décidé de le faire venir en France. Moyennant 39 euros, il propose donc aux lyonnais de faire l'acquisition  de cette invention  baptisée Kasamotte (littéralement la main de parapluie), produit par une société d'Osaka. Il s'agit d'un petit bras articulé que l'on fixe au guidon de sa bicyclette, et qui permet de rouler avec le parapluie ouvert et donc d'éviter les gouttes. Ce porte-parapluie ne fonctionne pas avec les parapluies pliables dont le manche est trop petit. Il faut disposer d'un parapluie avec un manche droit ou une poignée afin de le fixer dans la pince réglable qui surmonte le bras de l'objet. Afin d'éviter que le parapluie ne se retourne en route, mieux vaut également que les baleines de celui-ci soient résistantes. La tête est amovible et permet donc d'orienter le parapluie vers l'avant ou vers l'arrière, en fonction de la trajectoire des gouttes. Ce porte-parapluie se monte facilement entre les deux-poignées du guidon, il est livré sous emballage japonais mais Bernard Chlous propose un mode d'emploi en Français. En bonus, il est livré avec un petit anneau qui se visse à la fourche du deux-roues et qui permet de transporter son parapluie replié en toute sécurité.
Bernard Chlous est persuadé que ce dispositif va fonctionner en France, pays où personne ne le propose, à part lui. Il en a constitué un stock de 1200 pièces, prêt à fleurir sur les bicyclettes de la région, voire même de l'Europe entière: "quand je l'utilise en ville, des gens m'arrêtent et me demandent où ils peuvent se le procurer!" explique le commerçant lyonnais.  En revanche il ne compte pas tenter d'approcher la mairie pour en équiper les Velo'v, car le produit n'est pas compatible (le diamètre du guidon doit être compris entre 15 et 30 millimètres).
Pour se le procurer, rendez vous sur le www.onroulosec.com, un site qui devrait entrer en service dans les jours à venir. Un modèle unique de porte-parapluie noir y est vendu 39euros, avec 7 euros 50 de frais de port pour se le faire livrer partout en France. Il est possible de venir le retirer directement auprès de Bernard Chlous, au 18 de la rue Pierre Corneille (6e ar.).

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jean69 le 30/09/2011 à 12:43

En effet leur site est ouvert http://www.onroulosec.com

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.