La Socatri coupable de la fuite d'uranium au Tricastin

La Socatri coupable de la fuite d'uranium au Tricastin

La Socatri, qui fait partie du groupe Areva, a été reconnue coupable jeudi en appel de déversement toxique dans les eaux souterraines en 2008. En juillet 2008, 74 kg d'uranium s'étaient échappés d'une cuve de la Socatri et s'était répandu dasn l'environnement près de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), polluant ainsi les cours d'eaux environnants. La société de traitement de déchets, filiale d'Areva, avait été relaxée en 2010 à Carpentras du délit de "pollution des eaux ayant causé un effet nuisible sur la santé ou des dommages à la flore ou à la faune" mais avait été condamnée à 40 000 euros d'amende pour délit d'omission de déclaration. L'affaire avait été portée devant la cours d'Appel de Nîmes qui a donc condamné jeudi la Socatri pour déversement de substances toxiques dans les eaux souterraines ayant entraîné une modification significative du régime normal d'alimentation des eaux. La Socatri a ainsi été condamnée à une amende de 300 000 euros ainsi qu'au paiement de 20 000 euros de dommages et intérêts à chacune des associations parties-civiles.
Areva a 5 jours pour se pourvoir en cassation.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.