Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Me Hervé Banbanaste au procès de Toni Musulin en 2010 - Photo DR

EXCLU/Affaire Neyret : « De belles surprises dans le dossier Musulin ! »

Me Hervé Banbanaste au procès de Toni Musulin en 2010 - Photo DR -

Michel Neyret, qui a été mis en examen et qui est inquiété pour « corruption, trafic de stupéfiants, d’influence et association de malfaiteurs », a joué les premiers rôles dans l’arrestation de Toni Musulin, fin 2009. C’est notamment le super-flic lyonnais qui a retrouvé 9 des 11,5 millions d’euros du casse de l’ex-convoyeur de fonds dans un box de garage dans le 8e arrondissement. Et c’est lui qui est allé le chercher à Nice, après sa reddition à Monaco en novembre 2009. Après ce coup de tonnerre dans la PJ lyonnaise, Hervé Banbanaste, l’un des avocats de Musulin, souhaite rouvrir le dossier « pour faire éclater la vérité. »

Lyonmag.com : Vous avez des clients qui ont été arrêtés et placés en garde à vue par certains membres de la PJ de Lyon, aujourd’hui mis en cause. Ces interpellations n’auraient pas été conformes. Qu’est-ce que vous pouvez demander ?
Me Hervé Banbanaste : Il va falloir vérifier tous les points. Mais on peut s’interroger sur les méthodes utilisées par les uns et les autres dans ce dossier. Et je crois qu’il n’y a qu’une seule vérité, c’est celle du Code de procédure pénale. Manifestement, on l’avait un peu oublié à Lyon. Et la confiance a été un peu écornée par cette affaire. Mais il ne faut pas généraliser : les policiers, dans leur grande majorité, font consciencieusement et honnêtement leur travail. Et maintenant, il faut vérifier si dans certains dossiers, il n’y a pas eu des dérapages. Lyon n’est pas « le Chicago des années 30 », c’est en tout cas ce qu’on pouvait penser. Et vous allez voir, on va avoir de nouvelles surprises, de véritables révélations judiciaires et peut-être des délibérations inédites pour certains détenus.

Vous parlez de révélations, de surprises judiciaires. Vous êtes l’un des avocats de Toni Musulin. On sait qu’il manque 2,5 millions d’euros. Est-ce ce que c’est dans ce dossier que l’on doit attendre des « surprises » ?
Tout le monde me pose cette question. Mais nous l’avons soumise depuis deux ans maintenant à toutes les juridictions. On nous a écoutés, mais on ne nous a pas entendus. On va voir, cela n’est que le début.

L’arrestation de Michel Neyret peut-elle poser de nouvelles interrogations sur cette facette du dossier ?
Je crois qu’il va falloir attendre quelques jours. Mais vous allez voir : je pense que des choses intéressantes pourraient ressortir en effet, de belles surprises. Les choses vont évoluer.

Vous allez demander l’ouverture de nouvelles procédures ?
Depuis des mois, on nous dit que Toni Musulin avait été arrêté légalement à Nice. Mais nous savons très bien ce qui s’est passé. [NDLR : Michel Neyret a été en poste à Nice de 2004 à 2006.] Eric de Montgolfier, procureur intègre, nous a dit que son arrestation et son transfèrement étaient complètement illégales. Tous les recours sont encore possibles. Une nouvelle demande de remise en liberté a été transmise. Cette fois-ci, nous n’allons rien laisser passer. Il y a un gros problème dans cette affaire, c’est le comptage des billets. Tout le monde le sait, mais personne n’a voulu le voir. Il y a trois versions : celle des policiers, celle de la Banque de France et celle de la société de transports de fonds. Et aucune des versions ne se rejoint. Donc maintenant, soit on rend la justice, et on cherche. Soit on saura exactement à quoi s’en tenir.


Commentaires 3

Déposé le 04/10/2011 à 07h46  
Par toc toc Citer

vive les voyous Bravo les voyous doivent drôlement se marrer d' avoir fait tomber un flic

Déposé le 03/10/2011 à 20h04  
Par karimo Citer

argent manquant c'est peut etre Michel Neyret qui a garder l'argent manquant dans l'affaire tony muslin , vue qu'il est obséder par l'argent ça vous fait un tilt au cerveau

Déposé le 03/10/2011 à 16h50  
Par Yvan, de Lyon. Citer

La roue tourne, pour tout le monde !

Maître Banbanaste, fait un rappel des faits extrêmement intéressant.
Une interpellation illégale, la disparition de plusieurs millions d'euros et l'absence de prise en compte des propos du mis en cause.

Non, il n'y a pas à dire le poids de "l'autorité" est beaucoup trop important et occulte trop souvent, les règles fixées par le législateur.
Règles qui s'imposent à tous y compris à celles et ceux qui rendent la "justice".

Monsieur Musulin a fait le bon choix de confier la défense de ses intérêts, à Maître Banbanaste !
J'espère que la vérité émergera.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.