Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Réquisitoire supplétif dans l’affaire Brunet-Lecomte

DR

Le Procureur de la République de Lyon a ordonné un réquisitoire supplétif pour abus de biens sociaux et banqueroute par détournement d’actifs.

Concrètement, Philippe Brunet-Lecomte, fondateur et directeur de publication du Lyon Mag papier pourrait fait l’objet de l’ouverture d’une nouvelle information judiciaire, après avoir été déjà inquiété pour de faux bilans supposés. Cette fois-ci le Parquet s’intéresse à des dépenses très importantes réalisées entre 2002 et 2008 aux frais de Lyon Mag,  pourtant placé en procédure de sauvegarde par le Tribunal de commerce. D’après Lyon Capitale, Brunet-Lecomte aurait donné de luxueuses réceptions dans sa villa des Monts d’ Or, il aurait également été vu avec le « tout-Lyon » dans des soirées mondaines et il aurait surtout fait des cadeaux de tous types (séjour dans des hôtels de luxe méridionaux et voyages lointains) à des hommes politiques lyonnais. L’intéressé devrait par ailleurs avoir à donner des explications sur son passage de Lyon Mag à Mag2Lyon, passage dans lequel un certain nombre de ses salariés se sont retrouvés sans emploi et qui aurait laissé plusieurs millions d’euros d’impayés.
Philippe Brunet-Lecomte pourrait désormais être renvoyé devant le Tribunal correctionnel. Il encourt 5 ans de prison et d’interdiction de gestion et exclusion des marchés publics, ainsi que 75 000 euros d’amende.
A noter que Lyon Mag a été repris en 2009 suite à sa liquidation judiciaire  par la société Espace Group qui n’est nullement concernée par cette affaire.


Commentaires 14

Déposé le 23/02/2012 à 11h48  
Par PHBL Citer

Tombé par hasard sur cet article accusateur. Un tissu de contre-vérités.
Une enquête a été ouverte, il y a près de trois ans, sur ces soit-disant faux bilans de Lyon Mag sur l’insistance du Pdg de Fiducial qui a tué notre magazine parce qu’on refusait qu’il en prenne le contrôle. De nombreux témoins ont été entendus et je ne suis toujours pas mis en examen, tout simplement parce que le dossier est vide.
D’ailleurs s’il a de nouveau porté plainte aujourd’hui c’est parce que le Pdg de Fiducial a compris que cette affaire allait être classée.
Mais affirmer que j’ai vécu la grande vie sur le dos de Lyon Mag est un pur mensonge inventé par ceux qui tentent de me discréditer et discréditer le combat de Lyon Mag pour son indépendance. Je n’ai toujours vécu que de mon salaire de journaliste (environ 4 000 euros). Je signalerai enfin que la comptabilité de Lyon Mag a été volée au moment de sa liquidation pour réapparaitre étrangement quelques semaines plus tard, amputée de nombreux documents. Mais je crois qu’on va bientôt découvrir qui est derrière toutes ces manipulations.
Vous pouvez me retrouver sur le blog que je viens d’ouvrir : http://philippebrunetlecomte.typepad.com/blog

Déposé le 26/10/2011 à 18h55  
Par Petit porteur! Citer

J’étais un lecteur assidu de Lyon Mag, j’ai participé à des forums proposé par Lyon Mag et qui étaient toujours intéressant !
J’ai croisé l’équipe de Lyon Mag et je me suis laissé séduire par leur dynamisme.
Ils nous avaient annoncé plein de projets fabuleux (radio, télé, développement national.. et j’ai investi quelques millier d’euro, qui compte tenu de mes revenus représente une somme importante.
J’ai tout perdu et il semble que la direction menait grand train de vie sur le dos de la société, si c’est le cas ce qui doit être démontré cela est vraiment inacceptable.

Déposé le 24/10/2011 à 15h38  
Par Cezane Citer

Buongiorno ! a écrit le 24/10/2011 à 13h17

Cezane, il n’y a pas que la facture de ce pauvre imprimeur qui me trouble, toute la gestion de cette société est troublante !
Le système Lyon Mag consistait a payer les premières factures aux imprimeurs rubis sur ongle, ensuite on laissait trainer et lorsque les sommes était suffisamment insupportable pour le fournisseur on inventait une soit disante malfaçon afin de pouvoir être dilatoire auprès des tribunaux, voir arriver a négocier des abondons de créances très importante profitant que l’imprimeur étranglé ne pouvait supporter une décision de justice qui prenait des années.

Certes.
Néanmoins, la créance de l'ex imprimeur de Bron qui a disparu dans les comptes du mandataire, a dans l'autre imprimerie du groupe à Bron également, les mêmes avocats et huissier que Lyon Mag de Brunet-Leconte.
Etrange, non ?

Déposé le 24/10/2011 à 14h29  
Par Fidele lecteur Citer

J’ai toujours le même plaisir a lire Mag2lyon ,poil a gratter des choses établies !

Déposé le 24/10/2011 à 13h30  
Par Raie Citer

Comment peut-on déontologiquement représenter le créancier et son débiteur ?
C'est pourtant l'exploit de deux avocats et d'un huissier remerciés par Brunet-Leconte page 297 de son livre La Mouche.

Déposé le 24/10/2011 à 13h17  
Par Buongiorno ! Citer

Cezane, il n’y a pas que la facture de ce pauvre imprimeur qui me trouble, toute la gestion de cette société est troublante !
Le système Lyon Mag consistait a payer les premières factures aux imprimeurs rubis sur ongle, ensuite on laissait trainer et lorsque les sommes était suffisamment insupportable pour le fournisseur on inventait une soit disante malfaçon afin de pouvoir être dilatoire auprès des tribunaux, voir arriver a négocier des abondons de créances très importante profitant que l’imprimeur étranglé ne pouvait supporter une décision de justice qui prenait des années.

Déposé le 24/10/2011 à 09h32  
Par Cezane Citer

Ce qui est très troublant dans l'affaire Brunet-Leconte sont les facures impayées à un imprimeur de Bron qui n'apparaissent pas dans les créances du mandataire.

Déposé le 23/10/2011 à 19h51  
Par Jean Citer

Arrêtez de fantasmer ! Philippe brunet Leconte faisait son travail de journaliste à savoir dénoncer toutes les magouilles de la droite lorsqu’elle était au pouvoir à Lyon et cela dérangeait bien évidement certain.
Qui a tué Brunet Leconte ? Comme par hasard le tres droitier Latouche !pour le compte de qui ?
C’est dommage ce magazine qui par sa réussite était une exception en France, aucunes villes de province possédait un mensuel a fort tirage et indépendant.
Nous avons Mag2lyon gérée par les anciens de Lyon Mag similaire dans la forme, dans le fond il manque des enquêtes approfondies, courageuses et perspicaces.
J’espère que Lyon Mag aura le courage de publier mon intervention !

Déposé le 23/10/2011 à 15h59  
Par Contribuable Citer

Une petite étude s’imposerait, je vous propose d’analyser les pages de publicités achetées dans le journal de Brunet Leconte par les promoteurs et mettre cela en perspective avec les investissements habituels de cette profession dans les magazines ????
A Lyon lorsque l’on était promoteur, pour obtenir la bienveillance de l’urbanisme de ‘Lyon et le grand ‘Lyon un petit investissement dans Lyon Mag s’imposait cela mettait de l’huile dans les rouages.
Les services de l’urbanisme faisaient normalement leur travail, mais le politique avait sa main qui tremblait beaucoup moins lorsqu’il apposait sa signature pour les permis de construire ou autre demande.

Déposé le 23/10/2011 à 15h51  
Par Marco Citer

Philippe Brunet Leconte était soutenu a bout de bras par Collomb, les pages de publicité achetées aux prix fort par la mairie et le grand Lyon et surtout des opérations spéciales, tel que suppléments, opération événementiel qui permettait de moins exposer l’implication de la mairie mais qui coutait une fortune pour des opérations totalement bidon.
J’espère que la brigade financière sera aller jusqu’au bout de l’opération ‘’la journée de la mode ‘’complètements financée par le contribuable et qui était une escroquerie totale.

Déposé le 23/10/2011 à 14h29  
Par Jeff Citer

Que fait actuellement Brunet Leconte ? tjrs a Lyon ? dans quel projet ?

Déposé le 23/10/2011 à 09h12  
Par albert Citer

GA
Les amis et brunet leconte sont des perdraux de l année fassent au redoutable mahé. Qui n'a pas fait des affaires avec mahé ne peut pas comprendre. quant a vous GA vous tenez certainement plus du rigolot que du redoutable

Déposé le 22/10/2011 à 19h56  
Par G A Citer

A l'époque je collaborais bénévolement au tribunal de commerce et je peux vous dire que P. B Leconte terrorisait beaucoup de monde du président au juge en passant par les administrateurs.
On savait que ce dossier était limite pénale, mais les pressions et surtout la peur de se faire allumer dans les pages de son nouveau canard à entrainé un étouffement de l’affaire.
Tout a été fait pour qu’il puisse faire racheter le titre par ses amis, cela en a stupéfié plus d’un lorsque il s’est fait doubler a l’hôtel de vente.

Déposé le 22/10/2011 à 14h37  
Par Pas invité a l'anniverssaire! Citer

Enfin la justice avance... Philippe Brunet Leconte a profité de son pouvoir pour être un des acteur principal des dérives du pouvoir journalistique. Instrumentalisé par Barre et ensuite soutenu par Collomb et ses amis chefs d’entreprises Brunet Leconte a franchis la ligne jaune sous l’œil bienveillant des notables lyonnais !
Abus de bien social, corruption diffamation Lyon Mag à ses heures de gloire a rependu de la souffrance chez des personnes qui osaient ne pas penser comme ce media.
Ce qui est drôle c’est que le titre soit repris par une de ces victimes et je vous dis bravos ! Certain ne doivent pas dormir, la justice est longue mais lorsqu’elle n’est pas empêché peut être persévérante.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.