Paru Vendu n'a pas trouvé de repreneur recevable

Paru Vendu n'a pas trouvé de repreneur recevable
Photo d'illustration - DR

Le Groupe Hersant Média était à la recherche d'un repreneur pour son pôle de presse gratuite d'annonces (l'éditeur Comareg et son centre d'impression Hebdoprint) qui publie Paru Vendu.La liquidation judiciaire du pôle sera donc examinée jeudi prochain par le tribunal de commerce de Lyon, faute d'avoir reçu une offre solide. Trois marques d'intérêt ont été remises à l'administrateur judiciaire mais deux n'étaient pas recevables et la troisième s'est désistée. Le pôle avait été mis en redressement judiciaire au mois de novembre 2010, le tirage ayant notamment subi la concurrence des sites spécialisés sur Internet.En cas de liquidation, Comareg et Hebdoprint mettront au chômage près de 1650 salariés.Les activités du pôle pourront être reprises si des candidats se manifestent après la décision capitale du tribunal.

Tags :

hersant

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
un ancien de la maison le 01/11/2011 à 00:58

c'est tout simplement honteux!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
une salariée dégoutée le 31/10/2011 à 19:12

j'ai fait partie de la charette de cet été 700 licenciements et pas un mot dans les journaux ! quel scandale !
et ni la droite ni la gauche n'a jugé bon de mettre le sujet sur le "tapis" !
et tous les politiques amis de PH Hersant sont tous des "vendus" (sans jeu de mots)
ils protègent chef d'entreprise qui a largement récupéré sa mise de départ et a bien mis bien tout l'argent gagné à la sueur de notre front à l'abri en suisse !
et il remonte le même chose en suisse !

Signaler Répondre

avatar
P'tite Béa le 31/10/2011 à 10:32

Bonjour,

Je suis partie du PV Grenoble, il y a 6 ans. Sans être Madame soleil, j'ai vu partir toutes les têtes. M Moulin, M Philippe ? Directeur Commercial, le dir financier etc, donc j'ai pris la décision de partir. Et bien m'en a pris, de plus l'ambiance superbe qui existait du temps du 38, n'était plus là, on en demandait toujours plus, pour avoir de plus en plus de comptes à rendre et de moins en moins de salaires. Je suis très triste que cet empire tombe de cette manière. Il est vrai que si on avait fait le ménage de tous les gens qui étaient dans des placards dorés, on en serait peut être pas la.
Courage à tous, vous allez trouver du boulot, quand on a bossé au paru vendu on a une bonne carte de visite.

Signaler Répondre

avatar
bentonite le 31/10/2011 à 09:56

d'accord avec vous Paruvendunormand

Signaler Répondre

avatar
SYLV le 30/10/2011 à 13:53

Ancienne de Paru Venud, j'ai fait partie d"une "charette" en 2003 comme bien d'autres. Bien que nius étions dans le monde de la presse (Dauphiné Libéré, Progrès etc..) cela n'a nullement été relaté. A cette époque c'était déjà chacun pour soi -j'ai de la peine pour toi (surtout que l'on ne touche pas à mon job)- 2011/2012 Cela continue, je viens d'apprendre cette mauvaise nouvelle par le "bouche à oreille".
Battez-vous Courage

Signaler Répondre

avatar
paruvendunormand le 30/10/2011 à 09:28

une boite qui meurt dans l'indifférence générale : pas un mot dans les médias nationaux ni au 20h : 1650 personnes dehors plus celles qui sont partis dans les trois autres PSE et on n'en parle pas. Sans doute que des types comme Hersant ont le bras plus long que les autres. Le profit avant tout, le profit ! et c'est ainsi que Sarko espère nous faire adhérer à sa politique orientée d'abord vers ce genre de bonhomme ? Comment ne pas être écoeurés et désabusés ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.