Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les anciens salariés en 2011 - LyonMag

Paru Vendu : 356 anciens salariés traînent le Groupe Hersant Média devant les prud’hommes

Les anciens salariés en 2011 - LyonMag

Ce vendredi, le conseil de prud'hommes de Lyon a reçu les dossiers d'anciens salariés de la Comareg et d'Hebdoprint, la société éditrice du journal disparu Paru Vendu et son centre d'impression.

356 personnes au total qui réclament des dommages et intérêts au Groupe Hersant Média et contestent la validité de leur licenciement en novembre 2011 grâce à leur situation de "coemploi". Une fronde que Bernard Tapie avait vu venir l'hiver dernier lorsqu'il racheta des titres de GHM : "Je confirme enfin avoir pris connaissance du risque Comareg et notamment celui du co-emploi", écrivait l'homme d'affaires à l'administrateur judiciaire.

Selon les anciens salariés, GHM, propriétaire des deux sociétés liquidées, avait pour obligation de les conserver ou bien de les licencier en respectant les critères légaux. L'avocat des ex-salariés d'Hebdoprint, Me Bauer, dans des propos relayés par l'AFP, met également en cause la "mauvaise gestion" de GHM qui absorbait les profits de Comareg et Hebdoprint sans les réinvestir pour préparer "le passage au numérique".
Le 5 novembre prochain, une audience de conciliation se tiendra. Les avocats des anciens salariés n'excluent pas de passer ensuite à la phase contentieuse.

Pour rappel, la liquidation de Paru Vendu, journal gratuit d'annonces, avait laissé 1650 salariés sur le carreau en 2011. Trois repreneurs potentiels avaient fait preuve d'intérêt à l'époque mais l'un s'était retiré et les deux autres avaient été jugés non recevables par l'administrateur judiciaire.



Tags : paru vendu | comareg | hebdoprint | hersant | bernard tapie |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.