Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le préfet du Rhône Jean-François Carenco - Photo LyonMag

Carenco : “L’objectif est d’interpeller ces espèces de voyous”

Le préfet du Rhône Jean-François Carenco - Photo LyonMag

Le préfet de la région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, s’est exprimé mercredi matin suite aux deux braquages qui ont eu lieu mardi  dans l’agglomération, à Vaise le matin et à Oullins le soir. 

S’il se réjouit de la baisse du nombre de braquages sur l’ensemble de l’année 2011, le préfet pense tout mettre en œuvre pour que ceux qui commettent ces méfaits soient sévèrement punis: "Le nombre d’interpellations et notamment les interpellations en flagrant délit augmentent considérablement. C’est le résultat de la politique que l’on souhaitait mettre en place avec la multiplication des patrouilles dans le Grand Lyon. A chaque instant, il y a entre 100 et 130 patrouilles qui tournent. L’objectif est donc d’interpeller ces espèces de voyous qui croient qu’il suffit de se servir et de les déférer à la justice. D’autant que la justice me paraît, sur ce département, extrêmement sévère. Nous assistons à des condamnations de gens qui se font interpeller en flagrant délit et cinq jours après ils sont au trou pour un moment. Je trouve ça très bien et je vais discuter avec le procureur pour savoir s’il est possible de durcir encore les réquisitions. Il faut que les gens sachent que quand on fait un braquage à Lyon, on a toutes les chances de se faire arrêter et donc d’aller à Corbas ou à Villefranche pour longtemps. Ça devient très risqué de commettre des braquages à Lyon. Chaque fois qu’on élucide un braquage, on découvre que bien souvent, les braqueurs n’en sont pas à leur coup d’essai. On espère qu’au fur et à mesure que les équipes tomberont, il y aura moins de braquages. Restons sereins. La police fait le maximum et les tribunaux sont à l’œuvre."


Commentaires 3

Déposé le 08/12/2011 à 17h00  
Par Albert Citer

@contributor
Quel est le plus voyou ceux qui votent pour un voyou, ou le voyou ?

Déposé le 07/12/2011 à 19h47  
Par Contributor Citer

Un élu qui détourne plusieurs millions d'euros, fait employer sa femme ou proches dans un service public, diplômes en poche ou non, détourne les moyens publics à des fins privés comme les véhicule de fonction publique, etc.. ne va pas en prison.
Dès lors, l'échelle des peines fait que ces voyous ne peuvent pas prendre beaucoup de prisons.
Logique mon cher Watson.

Déposé le 07/12/2011 à 16h25  
Par brunii Citer

nous aimerions connaitre à quelles peines (si sévères) ces malfrats sont condamnés? Pas seulement à une fessée, ce setait trop!...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.