Karim Tahir écope de dix ans de prison supplémentaires

Karim Tahir écope de dix ans de prison supplémentaires

La cour d'assises du Rhône a condamné le roi de l'évasion pour une tentative de braquage à Tassin. L'homme est un multi-récidiviste, arrêté pour la première fois en 1995 pour un braquage de banque à Limoges. Ses tentatives d'évasion lui rallongent sa peine de prison. Après avoir enfin réussi à s'évader en prenant une famille en otage, il disparaît de la circulation. C'est en 2000 qu'il réapparait avec un coup d'éclat. Trois détenus s'évadent du centre de détention de Moulins-Yzeure à bord d'un hélicoptère "emprunté" par Tahir. Lors de leur cavale, ils vont braquer un bijoutier de Tassin. C'est ce dernier coup manqué qui était jugé par la cour d'assises. En 2009, une énième tentative d'évasion avortée lui vaudra d'être condamné en février dernier à six ans de prison ferme lors de son passage devant le tribunal correctionnel de Lyon. Ces peines cumulées le feront rester en prison jusqu'en 2032.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.