Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le célèbre masque porté par les membres du mouvement Anonymous - DR

Gaëtan, l’Anonymous qui combat l’extrême-droite lyonnaise

Le célèbre masque porté par les membres du mouvement Anonymous - DR

Cet informaticien de 33 ans a raconté son action militante menée contre l’Oeuvre française le 14 janvier aux Inrockuptibles. Ce jour-là, le membre du collectif Fafwatch, qui participe aux opérations Anonymous, a piraté le site internet des nationalistes d’extrême-droite lyonnais.

En quinze jours, deux manifestations des Anonymous se sont déroulées à Lyon. Ce mouvement lancé par des hackers s’invite dans plusieurs débats de société à coup d’intrusion dans des sites internet ou de publications de données secrètes. Gaëtan fait parti de ceux-là. Son dernier fait d’arme est d’avoir attaqué cinq sites associés à l’Oeuvre française le jour où les troupes d’Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti défilaient dans les rues de Lyon. Il a vidé le contenu des sites et a fait apparaître sur la page d’accueil un drapeau noir et rouge assorti de la légende "We are legion, we do not forgive. We do not forget. We are antifa. Expect us." (Nous sommes légion, nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Nous sommes antifascistes. Redoutez-nous - NDLR). Il explique aux Inrocks : "On a décidé de s’attaquer à eux parce qu’ils exercent une influence importante sur la jeunesse lyonnaise. Il y a une convergence idéologique entre Anonymous et le courant antifasciste : celle de défendre une société libertaire. Le côté théâtral d’Anonymous permet d’alerter l’opinion publique". Ayant porté plainte pour piratage, le conseiller municipal de Vénissieux Yvan Benedetti, qui a pris la tête de l'Oeuvre Française, aurait contacté le magazine pour qu’il transmette un message au pirate informatique : "Dites-lui de bien se cacher. Il n’a pas intérêt à ce que je tombe sur lui". Une menace qui n’impressionne nullement Gaëtan, qui a à son actif de nombreuses opérations hautement plus risquées : installation de lignes d’accès à internet pour les Egyptiens révoltés afin de contrer la censure du gouvernement, infiltration des services web de surveillance des gouvernements libyens et syriens… "Ils sont à des années-lumière de comprendre ce qui leur arrive", lance-t-il. L’insurrection 2.0 a, semble-t-il, pris le pas sur les groupuscules nationalistes.

M.R.



Tags : anonymous |

Commentaires 2

Déposé le 15/02/2012 à 09h54  
Par jm Citer

L'employé municipal du mois au tableau d'honneur.

Déposé le 15/02/2012 à 08h37  
Par cerise Citer

J'avais une vague sympathie pour eux, mais dans le fond encore des anars bobos lambdas...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.