Pour Hamelin, l’échec de Grolée préfigure celui de l’Hôtel-Dieu

Pour Hamelin, l’échec de Grolée préfigure celui de l’Hôtel-Dieu
La boutique Zilli quitte la rue Grolée - DR

Le candidat UMP aux législatives sur la 2e circonscription de Lyon accueille avec dépit le départ de l’enseigne Zilli de la rue Grolée. "C'est une étape de plus dans la descente aux enfers de ce quartier", peste-t-il.

Après avoir revendu pour 87 millions d’euros en 2004 dix-huit immeubles de la rue Grolée au fond de pension American Cargill - "celui-ci a revendu moins d'un an plus tard les seuls pas-de-porte 99 millions d'euros à la société Docks lyonnais", rappelle Hamelin - le projet de quartier de luxe à la lyonnaise initié par la Ville de Lyon n’a jamais été aussi moribond. La marque de prêt-à-porter haut-de-gamme Zilli a annoncé la fermeture de son magasin à l’angle des rues Président Carnot et Grolée (2e) jeudi dernier. "Le départ de Zilli ne fait que conforter malheureusement les critiques exprimées sur ce dossier que Gérard Collomb n'a pas su gérer, et qui a vidé un quartier du centre ville, s'agace l’élu lyonnais dans un communiqué lundi. On peut légitimement exprimer aujourd'hui, comme je l'ai fait à plusieurs reprises, des doutes sérieux quant à l'implantation de magasins de luxe dans le projet de l'Hôtel-Dieu que nous a présenté le Maire de Lyon", ajoute-t-il. La réhabilitation du site de l’Hôtel-Dieu, distant de quelques mètres, autour d’un projet d’hôtellerie de luxe et de commerces doit voir le jour en 2016. "Ce qui n'a pu se faire rue Grolée, sera difficile à réaliser à côté", prévient-il.

Tags :

hamelin

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nicola le 18/02/2012 à 17:45

IL me semble que la désertification du quartier Grolée, n'est que la partie visible d'un iceberg.

La partie masquée de cet iceberg, n'est en fait que de sombres arrangements, politico-financiers.

Peu de témoins et acteurs osent parler. Mais les faits existent, pour peu qu'on veuille se donner la peine de creuser.

Vraiment dommage que les journalistes ou le parquet, restent immobiles.

Faut-il attendre 2014 pour que les langues se délient ?

Signaler Répondre

avatar
lazaz le 18/02/2012 à 15:43

Mes parents ont été contraints de déménager de ce beau quartier à cause de cette politique! Maintenant, il est mort. Il n'y a plus rien. Même le bureau de tabac est parti. pfff!

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais le 14/02/2012 à 10:00

L'Hôtel Dieu ne marchera pas mieux que le quartier Grolée. HAMELIN avait proposé un projet beaucoup plus ambitieux que celui de Collomb. Trop facile de vendre le patrimoine des lyonnais au privé, sans garantie. Quand va-t-on comprendre enfin que Collomb ruine les lyonnais en vendant les bijoux de famille, et s'attribue sans honte les réussites des initiatives privées...

Signaler Répondre

avatar
PourLyon le 14/02/2012 à 09:54

Hamelin a raison, Collomb a privé les Lyonnais de 12 millions d'euros de plue value. Le quartier Grolée est un désert, et l'Hôtel Dieu à quelques mètres ne fera pas mieux...

Signaler Répondre

avatar
eri69 le 14/02/2012 à 09:41

y a déjà rien du coté de l'hotel Dieu ?
pas besoin de prédire une cata

Signaler Répondre

avatar
jm le 14/02/2012 à 08:08

Et les autres...

Signaler Répondre

avatar
Julien le 14/02/2012 à 06:16

Un véritable scandale pour ce quartier qui était si vivant avant ! La prochaine catastrophe se prépare du côté de l'hôtel dieu...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.