Emmanuel Hamelin (Agir) : "Attentat dans l'Aude : le retour à l'État d'urgence n'aurait pas grand sens"

Le conseiller municipal (Agir) à Lyon, Emmanuel Hamelin, était l'invité ce mercredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Emmanuel Hamelin (Agir) : "Attentat dans l'Aude : le retour à l'État d'urgence n'aurait pas grand sens"
Emmanuel Hamelin - LyonMag

Au lendemain de l'attaque terroriste dans l'Aude, l'auteur de Au cœur du terrorisme et des médias : Des liaisons dangereuses ? revient sur la nécessité de ne pas dévoiler l'identité des terroristes. "On le sait, tout cela est parti d'une stratégie extrêmement sophistiquée de Daech. L'organisation a fait en sorte de développer le culte du héros et du martyr, dans lequel se reconnaissent tous les terroristes. Et ces derniers ont jusqu'à maintenant toujours eu leurs papiers sur eux pour faire en sorte d'être reconnus comme tel. (…) Comme ça ils deviennent du jour au lendemain des héros de l'islam radical. Et Daech communique énormément dessus. Donc lorsque l'on donne le nom et le visage d'un terroriste, quelque part on participe à cette stratégie épouvantable (…). Donc quand on ne donne pas le visage et le nom, cela ne veut pas dire qu'il y aura moins d'attentats, mais il y aura moins de vocations, incontestablement", explique Emmanuel Hamelin.

Après la déclaration ce lundi de Laurent Wauquiez, qui réclamait notamment le retour de l'État d'urgence, l'élu lyonnais, qui a récemment quitté LR, assure qu'"il y a un peu de posture politique. Dans ce genre de situation, je pense qu'il faut être assez prudent. Le retour à l'État d'urgence n'aurait pas grand sens, parce que ces mesures ont quasiment toutes été réintégrées dans la dernière loi sur le terrorisme. (…) Je pense qu'il y a là un peu de récupération, ce n'est pas terrible. Mais je pense qu'on peut faire encore mieux, bien évidemment."

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
idiot le 28/03/2018 à 22:11

Ben à lire les commentaires il faudrait devenir islamiste ou terroriste pour être heureux en France. Sinon on peut être binational et donc voler le travail des vrais Français tout en étant au chômage pour gratter les prestations sociales. Ah la la ben devenez des étrangers islamoterroristes et vous serez heureux?

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 28/03/2018 à 20:15

Le retour d'Hamelin pour dire n'importe quoi n'a pas grand sens non plus

Signaler Répondre

avatar
glandu le 28/03/2018 à 19:10
chesty a écrit le 28/03/2018 à 13h38

BRAVO ! comme d'habitude vous êtes pertinent
et vous avez raison

Le gochiste de toujours prouve qu'il n'avait rien à faire à droite

Signaler Répondre

avatar
Changer les lois,VITE. le 28/03/2018 à 16:02
sans souci a écrit le 28/03/2018 à 11h49

les fichés S étrangers doivent déjà être expulsés dans leur pays....

Ainsi que les binationaux,se serait la moindre des chose ,mais tout est voulu. En attendant le prochain Malheuresement. Notre naïveté,notre crédulité,notre gentillesse sont perçus par les salafistes comme de la faiblesse et de la soumission.

Signaler Répondre

avatar
intelligence le 28/03/2018 à 14:50
chesty a écrit le 28/03/2018 à 13h38

BRAVO ! comme d'habitude vous êtes pertinent
et vous avez raison

Dommage qu'il perde les élections où il participe. A croire qu'il n'est pas si pertinent que ça.

Signaler Répondre

avatar
chesty le 28/03/2018 à 13:38

BRAVO ! comme d'habitude vous êtes pertinent
et vous avez raison

Signaler Répondre

avatar
katia le 28/03/2018 à 13:36

Bien dit hamelin
je vais aller acheter votre livre
je suis bien d'accord
et la responsabilité des médias est grande

Signaler Répondre

avatar
EH. le 28/03/2018 à 12:13

Emmanuel Hamelin représente qui exactement ?

Signaler Répondre

avatar
sans souci le 28/03/2018 à 11:49

les fichés S étrangers doivent déjà être expulsés dans leur pays....

Signaler Répondre

avatar
Coiffé le 28/03/2018 à 08:38

Ah la barbe !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.