Caillassage de voitures de police : du sursis et une relaxe

Caillassage de voitures de police : du sursis et une relaxe

Vendredi, cinq personnes étaient jugés par le tribunal correctionnel pour avoir caillassé à trois reprises des patrouilles à Parilly. Finalement, l'un des cinq prévenus a été relaxé tandis que ses compères écopaient de 2 et 4 mois de prison avec sursis.
Un jugement éloigné des réquisitions du procureur qui lui demandait des peines de prison ferme.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.