Eboueurs : les grévistes lyonnais ont bien entravé la liberté du travail

Eboueurs : les grévistes lyonnais ont bien entravé la liberté du travail

Saisi en référé par le Grand Lyon, le tribunal de grande instance a rendu sa décision jeudi en fin d'après-midi. Les sept représentants syndicaux ont été reconnus coupables d'entrave à la liberté du travail. Les grévistes devront désormais tenir leurs piquets hors des dépôts, pour ne pas empêcher les non-grévistes d'assurer les tournées. Si la disposition n'est pas respectée, le Grand Lyon pourra alors faire intervenir la force publique. Le TGI de Lyon n'a pas accédé à la requête des éboueurs de nommer un médiateur pour sortir du conflit qui les oppose à leur direction. Le Grand Lyon avait saisi la justice vendredi après le blocage des dépôt de Gerland et de Villeurbanne, où les pneus de 29 camions de ramassage avaient été dégonflés pour empêcher le départ des tournées.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.