Le procès du Médiator est ouvert

Plus de 350 personnes demandent réparation au laboratoire Servier et à son fondateur. Parmi elles : plusieurs familles originaires de Rhône-Alpes, qui ont porté plainte et seront présentes au procès. Le Médiator, un médicament pour diabétiques largement détourné comme coupe-faim, est soupçonné d'avoir provoqué la mort de 500 à 2000 personnes entre 1975 et 2009. A noter que lundi matin, les avocats de Servier vont déposer deux questions prioritaires de constitutionnalité, demandant le renvoi du procès.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.