Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yassine Benzia, 18 ans, marquait à tour de bras en CFA. Le cadre se dérobe plus facilement en Ligue 1 - Photo DR Foot01

OL : les jeunes joueurs sont légions mais sont-ils bons ?

Yassine Benzia, 18 ans, marquait à tour de bras en CFA. Le cadre se dérobe plus facilement en Ligue 1 - Photo DR Foot01

Chaque saison ou presque, Tola Vologe accouche d’un talent façonné entre Rhône et Saône et couvé par l’entraineur en poste.

Il y a trois ans, Maxime Gonalons glanait une place de titulaire, il est désormais vice-capitaine de l’équipe. L’an dernier, c’est Alexandre Lacazette qui donnait le tournis aux défenses adverses et postulait sérieusement à une place chez les Bleus. Mais cette saison, celle du renouveau, de l’effectif affaibli, quel Gone peut vraiment faire parler de lui ?

La piste qui semble la plus évidente serait celle de Yassine Benzia. Meilleur buteur de l’histoire des jeunes de l’OL, pisté par la Juventus, le Milan AC ou Liverpool, le futur Karim Benzema, c’est vraisemblablement lui. Rémi Garde ne s’y trompe pas car il l’a déjà fait rentré plusieurs fois cette saison. A seulement 18 ans, Benzia a toutefois le temps de se brûler les ailes. A l’image de Yannis Tafer, un autre attaquant lyonnais qui semblait prometteur et qui fait désormais banquette au FC Lausanne Sport en Suisse. Les gros problèmes de Benzia, c’est son physique et la concurrence. Il est pour le moment incapable de tenir toute une rencontre et surtout il n’est pas prêt d’en disputer une intégralement vu le standing des autres attaquants.

Derrière Lisandro, Gomis, Bastos, Briand et Lacazette, le Franco-Algérien aura peu de chances de pointer le bout de ses crampons. Et si personne ne se blesse, il aura tout intérêt à se faire prêter en ligue 2 cet hiver pour accumuler les matchs et peaufiner sa finition. Une option qu’Harry Novillo a choisi de ne pas renouveler cette année. Après une saison 2011-2012 peu fructueuse au Havre, l’attaquant lyonnais a décidé de tenter sa chance dans son club formateur. Tentative qui semble bien désespérée.

Un cran en dessous, au milieu de terrain, c’est là que l’effectif est le plus fourni. Les "vieux" Malbranque, Mvuemba et Gourcuff sont entourés de jeunes plus ou moins aguerris. Et face aux Grenier, Fofana et Gonalons, il sera compliqué de rentrer dans le groupe de Rémi Garde. Sidy Koné est le plus ancien des jeunes prétendants. Mais le Malien s’était fait expulsé l’an dernier pour son premier match en pro et depuis, on ne l’a plus vu. Derrière lui, Jordan Ferri, Alassane Pléa et Rachid Ghezzal semblent partir sur un même pied d’égalité. De là à ce qu’il foule une pelouse cette saison, le doute est permis. On aurait préféré miser sur Enzo Réale, vulgairement cédé à Lorient.

En défense, le ciel s’est considérablement assombri pour les deux jeunes Gones du groupe pro. D’abord Samuel Umtiti est porté disparu après avoir été l’une des révélations de l’an dernier. Le défenseur central n’a peut-être pas réussi à surmonter ses défauts, à commencer par des sautes de concentration handicapantes. Le départ de Cris le place toutefois 4e choix pour l’entraîneur et l’accumulation des matchs fait qu’on devrait rapidement le revoir. Un espoir que doit partager Mehdi Zeffane. Le latéral droit est retombé aussi vite dans l’anonymat qu’il n’en était sorti. Le 13 juillet dernier, il marquait le seul but lyonnais lors du premier match amical de la saison face à Bilbao. Depuis, Anthony Réveillère est revenu de vacances et Mouhamadou Dabo est redevenu numéro 2. Sauf cas de blessure, Zeffane passera la saison en CFA.

Enfin, les gardiens. Là encore, difficile de trouver un jeune pétri de talent et proche de l’explosion. Mathieu Gorgelin, prêté l’an dernier au Red Star, n’a pas l’air de lorgner sur la place de Vercoutre. Reste Anthony Lopes, le gardien des Espoirs Portugais "qui a failli faire l’Euro avec les A" selon Bernard Lacombe. Le natif de Givors devrait avoir sa chance en Coupe de France. Et si finalement, le vrai remplaçant d’Hugo Lloris, c’était lui ? Cela fait bien longtemps que l’OL n’a pas eu un Rhodanien dans ses buts. Il a déjà doublé Gorgelin dans la hiérarchie. Et si le Portugal le sélectionne alors qu’il baragouine la langue, c’est bien qu’il est promis à un bel avenir.
Au final, l’effectif rafraichi de l’OL était censé permettre aux jeunes de s’exprimer.

Ils vont le faire. Mais ils s’appelleront Lovren, Gonalons, Grenier et Lacazette, des jeunes qui ont déjà percé. Pour les autres, il faudra prendre son mal en patience et se jeter sur les occasions offertes par Rémi Garde comme des morts de faim. Certains ont les épaules pour le faire, d’autres rejoindront irrémédiablement la longue liste des joueurs n’ayant jamais confirmé les belles choses entrevues en CFA.



Tags : ol | olympique lyonnais | dossier ol | Benzia |

Commentaires 2

Déposé le 15/09/2012 à 23h25  
Par Pat Citer

Arrêter de dire n'importe quoi Tafer était blessé il vient de jouer une petite demi heure et il a marqué un but..

Déposé le 09/09/2012 à 10h34  
Par Edmislon Citer

Et dire qu'on a laissé partir Kolodjizack, Faure et Fontaine, des jeunes titulaires en Equipe de France espoirs... Tout ça pour récupérer des jeunes insignifiants. Claude Puel était une tanche sur un banc, mais comme manager, il était finalement pas si mal. Bien mieux que Lacombe en tout cas !!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.