Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bruno Gollnisch - DR

Bruno Gollnisch veut provoquer Benjamin Biolay en duel

Bruno Gollnisch - DR

Le conseiller régional FN en veut beaucoup au chanteur caladois.

Ce dernier s'était déjà attiré les foudres du secrétaire départemental frontiste Christophe Boudot à cause d'une chanson de son album Vengeance où il évoque la mort de Jean-Pierre Stirbois, ancien secrétaire général du Front National.
Mais sur le Lab d'Europe 1, Bruno Gollnisch a été encore plus loin : "Si je croisais Benjamin Biolay, je le giflerais. J'aimerais bien le provoquer en duel. Mais je crois qu'il est un peu plus jeune et vigoureux que moi, cela dit".
Fleuret ou pistolet ?



Tags : gollnisch | biolay |

Commentaires 5

Déposé le 12/11/2012 à 18h00  
Par jean bernard Citer

t'énerve pas bernard lui aussi a des amis, restez au calme chez vous, ça vous évitera des bleus

Déposé le 12/11/2012 à 14h28  
Par dueliste Citer

lol un duel xD

ça en dit long sur l'époque à laquelle croit encore vivre ce clown.

"Si je croisais Benjamin Biolay, je le giflerais. J'aimerais bien le provoquer en duel. Mais je crois qu'il est un peu plus jeune et vigoureux que moi, cela dit"

traduction -> "je voudrai lui péter les rotules, mais je me chie dessus, alors si je le croise, je changerai de trottoir"

sacré nono...

Déposé le 12/11/2012 à 14h23  
Par LouF Citer

Et en réponse, Benjamin te biflera, tu le mérites

Déposé le 12/11/2012 à 13h55  
Par lui Citer

Autogifle toi plutot Bruno, tu rendrais service à la société ! mouhahahahahahaha !

Déposé le 12/11/2012 à 13h32  
Par bernard Citer

t énerve Bruno nous allons aller le voir a concert . j organise cela avec quelques uns de nos amis

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.