Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR Foot 01

OL : la bonne gestion pour faire mentir les statistiques

DR Foot 01

L’OL n’aime pas jouer à Toulouse où il sera cet après-midi (17 heures) pour tenter de récupérer la tête du classement qu’il a perdue après les matches de vendredi et samedi.

C’est ce qui ressort de ses six derniers déplacements dans la Ville Rose où il n’a obtenu que deux nuls et quatre défaites sans jamais marquer un but.
La dernière date du printemps dernier dans la foulée de la finale de la coupe de la Ligue perdue contre l’OM (3-0). "Nous n’étions peut-être pas dans les meilleures conditions pour cette rencontre", admet Rémi Garde.
Mais avant d’entamer cette funeste série, l’Olympique Lyonnais avait gagné trois fois de suite au Stadium.
"Bien sûr, c’est une mauvaise série mais je n’ai jamais été très bon en statistiques. Il y a autant de chances que la série s’arrête ou qu’elle se poursuive. Cela ne m’empêche pas de dormir. Je pense pas que l’on ait perdu le match avant de le jouer", a expliqué Garde lors de sa conférence de presse à J-2.
Il prévient aussi que le TFC n’a pas posé que des problèmes à l’OL.
Pour l’heure, les Toulousains sont un peu moins bien qu’ils ont pu l’être en début de saison. Ils restent sur quatre défaites de suite.
Mais l’OL, qui s’est trouvé un vrai banc de touche, peut aussi compter sur la bonne gestion de son effectif cette semaine avec un match d’Europe League disputé à Prague avec un nul (1-1) obtenu par une équipe très jeune, dont ont été absents plusieurs titulaires habituels comme Malbranque, Gomis, Lacazette, Bisevac, mais qui a assuré la première place du groupe I.
Gonalons n’a pas joué et Dabo non plus.
C’est donc avec un onze de départ plutôt en bonne forme que l’Olympique lyonnais va pouvoir aborder cette rencontre mais aussi celle de mercredi au Vélodrome contre l’OM, en match en retard, se donnant toutes les chances de bien enchaîner les trois rencontres qui vont s’enchaîner avec la réception de Montpellier dès samedi prochain à Gerland.
Le mois de décembre s’annonce d’ailleurs tout à fait passionnant, plutôt que d’être celui de tous les dangers comme on pourrait le décrire négativement.
Il y a aura le derby à Saint-Etienne, le choc au Parc des Princes contre le PSG, des rendez-vous qui donneront corps, ou non, aux possibilités de l’OL d’aller chercher le 8e titre ou de finir sur le podium pour retrouver la Ligue des Champions.



Tags : ol | dossier ol | olympique lyonnais | Ligue 1 |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.