Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Emmanuel Hamelin - LyonMag

Grand Stade : “Mercier vient au secours de Collomb” selon Hamelin

Emmanuel Hamelin - LyonMag

L'ancien député du Rhône ne goûte que très peu la caution soumise au vote du Conseil Général et qui pourrait apporter 40 millions d'euros à la Foncière du Montout.

"On est loin du projet privé, avec une telle participation d'argent publique financée par les contribuables, explique Emmanuel Hamelin. Sans l'intervention du Conseil Général, il est fort probable, contrairement à ce qu'a toujours dit le Maire de Lyon et le Président de l'OL, que le financement du grand stade n'était pas assuré. Pour Gérard Collomb, compte tenu de son entêtement contre toute logique, et de son implication personnelle, cela s'apparentait à un échec politique grave, à 15 mois des élections municipales... Il est donc incompréhensible que ce soit le Conseil Général du Rhône qui vienne au secours du Maire de Lyon, dans un contexte également tendu pour lui. (...) Je note d'ailleurs que cette délibération ne sera pas soutenue par les élus UMP, membres de la majorité du Département, ce qui obligera le Président à chercher des alliances dans l'opposition, chez les amis de Gérard Collomb. A quel prix ?"
Emmanuel Hamelin reste un défenseur farouche du stade de Gerland comme solution alternative au Stade des Lumières de Décines.



Tags : grand stade | hamelin | conseil général |

Commentaires 58

Déposé le 11/12/2012 à 23h03  
Par franjo Citer

eilage a écrit le 04/12/2012 à 00h58

Okay Franjo je te prend au défi !
Je vais faire un petit travail d'investigation et je reviendrai avec les chiffres ...
Comme ça, ça t'évitera de nous faire tes supputations pessimistes à l'emporte-pièce ;)

Je te promet pas ça demain, mais bientôt, j'y travaillerai ;)
@+ l'ami

Salut Eilage, alors ? T'as trouvé ?

Non parce que là, ça fait quand même une semaine que j'attends, tremblant, que tu m'annonces que ça y est, l'ol a enfin trouvé les sous pour se payer son stade !!! Et puis toujours rien, alors forcément je me pose des questions, moi qui croyais que c'était sérieux cette fois ci ...

Et janvier 2013 qui approche !!!

Déposé le 07/12/2012 à 09h29  
Par casino Citer

parlant de MERCIER et de COLLOMB,

Le plus détestable, finalement, c’est cette fâcheuse habitude lyonnaise de prendre les citoyens pour des andouilles. Gérard Collomb l’avait fait avec le Grand Stade, promettant qu’il ne coûterait pas un euro d’argent public. C’était à la fois une vérité – le stade en lui-même sera financé par le privé (et encore, cela semble moins sûr aujourd’hui) – et un gros mensonge par omission : puisque, entre les accès et le tram, la note atteindra 200 millions d’euros. Sans compter un métro dont on dit que Gérard Collomb pourrait l’inclure à son prochain mandat et dont le prix sera sans doute proche du demi-milliard d’euros. C’est quand même cher pour un projet qui ne coûte rien...

Michel Mercier fait de même sur le musée des Confluences, qui coûterait “à ce jour environ 180 millions d’euros” et qui “à ce jour” n’aurait “pas d’influence sur le budget”. Il clame cela avec son assurance bonhomme, tout en faisant passer des autorisations de paiement qui s’approchent du demi-milliard d’euros ! Le problème, c’est qu’il arrive toujours un moment où le plus dissimulateur des joueurs de casino s’approche de la banqueroute et se voit obligé de régler la note. C’est l’heure où Michel Mercier présentera la sienne aux contribuables. Il prépare les esprits à une nouvelle hausse massive des impôts et étudie une recette supplémentaire allant de 40 à 160 millions d’euros. Rapportée au nombre de foyers fiscaux imposables dans le département, c’est une rallonge qu’ils devront désormais acquitter chaque année comprise entre 75 et 300 euros !

Les joueurs de casino sont toujours confrontés au même choix : “Stop ou encore ?” Mais, pour Michel Mercier, ce sont les électeurs qui pourraient choisir, en 2015.

Déposé le 07/12/2012 à 08h54  
Par catimini Citer

D’une originalité détonante, le projet de loi est passé inaperçu, le 28 novembre, en Conseil des ministres: aux prochaines élections cantonales, les conseillers généraux seront rebaptisés conseillers départementaux. Et ça change quoi ?

Coût de la réforme des conseillers générauxPas grand-chose au millefeuille administratif. Mais la tête des élus, elle, va un peu changer… Après l’enterrement de la réforme de Sarkozy qui créait des conseillers territoriaux, le gouvernement a décidé de revenir au bon vieil échelon départemental, tout en modifiant le mode de scrutin, pour l’ouvrir à la parité. Résultat: on ne votera plus pour un élu, mais pour 2 d’un coup ! Les candidats se présenteront obligatoirement en binôme: un homme et une femme, qui siégeront côté à côté. Et le ticket aura 2 suppléants: un homme… et une femme. Au passage, et pour garder le même nombre de conseillers ( 3900 actuellement), les cantons seront redécoupés, et leur nombre divisé par 2.

Sur le papier, c’est beau comme tout: les conseils généraux ne comptent aujourd’hui que 13,8% de femmes. D’un coup de baguette, on passera à 50%. Mais certains élus de gauche se grattent la tête: “Ce mode de scrutin unique au monde, est-il bien constitutionnel ? s’interroge le député Jean Glavany. Dans chaque canton, le parti qui l’emportera gagnera, non pas un, mais 2 sièges d’un coup. Cela renforce le caractère injuste du scrutin majoritaire.”

La députée PS Catherine Coutelle, qui préside la délégation aux droits des femmes de l’ Assemblée, est carrément “choquée”, elle, par cette “fausse bonne idée”: “En gros, on dit aux femmes: “Vous n’êtes pas capables de vous présenter sans un homme à vos côtés.” Pourquoi aller inventer ce mode de scrutin ? Dans les Régions, on fait des listes qui alternent un homme et une femme, et ça marche très bien: on a 48% d’élues.”

Au passage, la réforme des conseillers généraux coûtera bonbon en changement de logos: sur les courriers à en-tête et sur tous les panneaux, il faudra remplacer “Conseil général” par “Conseil départemental”. Coût de cette mascarade : 10 millions d’euros. Mais si ça change tout !

source: le canard enchainé

Déposé le 06/12/2012 à 17h22  
Par ver de terre Citer

bertine a écrit le 06/12/2012 à 17h07

Mr Tête dépose une avalanche de recours contre le grand Stade.
Comment ne pas voir là, une volontés de nuire.
Ce petit jeux est cependant a double tranchant et risque de déplaire fortement aux magistrats.

Etienne TETE est avocat
Concernant le projet COLOMBOLAS, il ne présente rien pour lui même,
mais il est mandaté pour défendre les intérêts de citoyens qui ont bien raison de lui faire confiance ...

A noter que, par conviction, il ne réclame aucun honoraire

et comme beaucoup, il a les yeux grand ouverts sur ce qui se passe de pas très reluisant sur l'agglomération lyonnaise

c'est honorable non ?

Déposé le 06/12/2012 à 17h17  
Par oxygène Citer

bertine a écrit le 06/12/2012 à 17h07

Mr Tête dépose une avalanche de recours contre le grand Stade.
Comment ne pas voir là, une volontés de nuire.
Ce petit jeux est cependant a double tranchant et risque de déplaire fortement aux magistrats.

Ne parlez pas à la place des magistrats d'autant plus que vos propos laissent à penser que vous ne vous êtes pas beaucoup penchée sur le contenu des recours.

Déposé le 06/12/2012 à 17h07  
Par bertine Citer

Mr Tête dépose une avalanche de recours contre le grand Stade.
Comment ne pas voir là, une volontés de nuire.
Ce petit jeux est cependant a double tranchant et risque de déplaire fortement aux magistrats.

Déposé le 06/12/2012 à 15h49  
Par Une lyonnaise Citer

GENESE a écrit le 06/12/2012 à 14h45

Les Gones communiquent:

Vers un chemin de Lumières

Les élites autoproclamées qui nous dirigent, une fois passées de l’ombre à la lumière (des projecteurs) connaissent trop souvent le vertige du pouvoir. Grisées par les honneurs pas toujours mérités qui ponctuent les ouvrages de leurs administrations, subordonnés et/ou délégataires, enivrées par l’amour de soi, la vanité, elles dérivent insidieusement vers des comportements exacerbés, parfois poussés au paroxysme, contre-valeurs de leurs engagements, leur faisant perdre de vue l’intérêt général, au point de ne plus discerner l’urgent, le nécessaire ou l’utile du superflu.

Eux qui, guidés par leurs convictions et leur engagement politique au service (théoriquement) « du bien commun », de leur prochain, des plus nécessiteux, devraient en chaque occasion travailler à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité, guider les profanes, les initier en leur montrant la voie et faire preuve d’une grande Humilité.
Seulement voilà, devant l’incompréhension que suscitent les projets qu’ils échafaudent en catimini et justifient au grès des contraintes, de faux-semblants et de pressions de tous genres, ils ont recours aux pires turpitudes qui soient pour les gardiens qu’ils devraient être, du temple de la droiture (du cordeau), de la rigueur (de la règle), de l’Honnêteté...

Tout se serait passé sans écume, s’ils n’avaient oublié l’innovation en matière de communication. Car nous ne sommes plus au temps où les informations étaient contenues sous le boisseau pendant des lustres pour ne resurgir, que bien trop tard, au gré des procès ou des scandales médiatiques. Aujourd’hui, les moyens de communications et de diffusion de l’information cristallisent les énergies (initialement dissociées) et leur confèrent ainsi une capacité de connaissance, (de co-naissance), de recomposition des projets qu’elles jugent inappropriés.
Le temps faisant son œuvre, le vernis fini par s’écailler, les masques par tomber et la vérité par resurgir toujours à la lumière.

Dans le cas du projet OL Land avec son grand stade, ce qui nous éclaire aujourd’hui, ce n’est pas son dernier nom de baptême, mais le temps qui s’écoule et qui par obligation ou au grès de lapsus révélateurs, lève le voile. Le profane découvre que la promise n’est pas si belle (ça, nous le savions) et, qu’elle s’avère bien trop chère (ce que nous disons depuis le début).

A l’origine, il s’agissait d’un projet de stade à 400M€, entièrement financé par le privé ;

Courant 2006, l’OL annonçait pouvoir prendre possession de celui-ci à la saison 2010-2011 au lieudit le Puisoz à Vénissieux ;

Puis il devait se construire à Décines (au Montout), les grues devaient être sur le chantier en 2010 sinon le grand stade ne se ferait pas ;

Les terrains cédés à l’OL par le Grand-Lyon et la Ville de Décines devaient l’être au prix de 40€/m²décidé par les domaines ; mais Thierry Sauvage, Directeur de l’OL Groupe, au gré d’une enquête de police confirma qu’il s’agissait en fait d’un accord tacite entre Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas, avant même que le Conseil Communautaire et les domaines eussent été consultés ;
Le grand stade devait être accessible en Transport en Commun par 60% des spectateurs… Mais en conseil communautaire le 10 septembre dernier, Gérard Collomb déclarait à propos du centre commercial de Peyssilieu-Montout « L’ensemble des décisions que nous avons prises sont des décisions conformes à la fois au PLU et à l’analyse des déplacements que nous avions fait dans le Grand Est à propos de la future réalisation du stade du Grand Montout, où nous avions pris en compte cette possibilité de déplacements ». Il faisait là référence à l’étude du CETE d’avril 2008 qui dit : p8 « parmi les 60.000 spectateurs, 46.300 viendront en voiture… » Soit 77%.

Bernard Rivalta a annoncé en conseil du Sytral : « Que les aménagements de la ligne de tram T3 serviraient aux navettes du grand stade », alors qu’il avait nié cette évidence durant toutes les concertations.

Jean-Claude Desseigne Vice-président du Grand-Lyon, suivi par le Maire de Décines, imagine prolonger le Métro depuis La Soie jusqu’au Montout pour desservir convenablement le grand stade par les TC (coût entre 400 et 600M€ supplémentaires);

Jean-Michel Aulas qui répétait à l’envie n’avoir aucun problème pour financer son stade a demandé avec insistance (voire en menaçant) la caution du Conseil Général du Rhône pour pouvoir essayer de lever des capitaux qui lui font manifestement défaut et boucler son financement... JMA le 14 juin 2005 (La Tribune .fr) : «L’investissement nécessite 250 millions d’euros environ, on a les investisseurs, ça ne coûtera rien à la ville ».

JMA le 15 novembre 2012 dans sa lettre de demande de caution à M. Mercier :

«Il serait regrettable que l'opération ne puisse se réaliser en vue de l'ensemble des travaux déjà entrepris voire achevés en matière d'accessibilité et de viabilité des emprises foncières.»

Michel Mercier lors de la réunion Conseil Général du 30 novembre : « Si nous pensons que le Grand Stade est utile, on l'aurait fait. On aurait dû payer, en plus des accès, le stade... ». Et de pronostiquer un peu plus tard : en cas d'échec (du financement ?) du stade "une municipalisation" de l'équipement.

Enfin, (épilogue provisoire) Gérard Collomb et Michel Mercier se sont mis d’accord dans le silence des alcôves (ou des loges) pour chambouler le paysage politique local. Ils se partagent le département en deux sans même avoir consulté leurs assemblées, ni les citoyens (mais à quoi bon puisqu’ils sont élus). Le Grand-Lyon héritera ainsi de dossiers particulièrement sensibles qui relèveront demain de sa compétence : "Le musée des Confluences, la caution financière pour le grand s

Je lis avec plaisir votre commentaire.
Merci de l'avoir écrit.
Je suis de tout coeur avec votre action, car je suis contribuable et je n'ai pas envie de payer des travaux, qui, pour moi, ne sont pas d'utilité publique.
Bon courage.

Déposé le 06/12/2012 à 15h24  
Par GENESE Citer

GENESE a écrit le 06/12/2012 à 14h45

Les Gones communiquent:

Vers un chemin de Lumières

Les élites autoproclamées qui nous dirigent, une fois passées de l’ombre à la lumière (des projecteurs) connaissent trop souvent le vertige du pouvoir. Grisées par les honneurs pas toujours mérités qui ponctuent les ouvrages de leurs administrations, subordonnés et/ou délégataires, enivrées par l’amour de soi, la vanité, elles dérivent insidieusement vers des comportements exacerbés, parfois poussés au paroxysme, contre-valeurs de leurs engagements, leur faisant perdre de vue l’intérêt général, au point de ne plus discerner l’urgent, le nécessaire ou l’utile du superflu.

Eux qui, guidés par leurs convictions et leur engagement politique au service (théoriquement) « du bien commun », de leur prochain, des plus nécessiteux, devraient en chaque occasion travailler à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité, guider les profanes, les initier en leur montrant la voie et faire preuve d’une grande Humilité.
Seulement voilà, devant l’incompréhension que suscitent les projets qu’ils échafaudent en catimini et justifient au grès des contraintes, de faux-semblants et de pressions de tous genres, ils ont recours aux pires turpitudes qui soient pour les gardiens qu’ils devraient être, du temple de la droiture (du cordeau), de la rigueur (de la règle), de l’Honnêteté...

Tout se serait passé sans écume, s’ils n’avaient oublié l’innovation en matière de communication. Car nous ne sommes plus au temps où les informations étaient contenues sous le boisseau pendant des lustres pour ne resurgir, que bien trop tard, au gré des procès ou des scandales médiatiques. Aujourd’hui, les moyens de communications et de diffusion de l’information cristallisent les énergies (initialement dissociées) et leur confèrent ainsi une capacité de connaissance, (de co-naissance), de recomposition des projets qu’elles jugent inappropriés.
Le temps faisant son œuvre, le vernis fini par s’écailler, les masques par tomber et la vérité par resurgir toujours à la lumière.

Dans le cas du projet OL Land avec son grand stade, ce qui nous éclaire aujourd’hui, ce n’est pas son dernier nom de baptême, mais le temps qui s’écoule et qui par obligation ou au grès de lapsus révélateurs, lève le voile. Le profane découvre que la promise n’est pas si belle (ça, nous le savions) et, qu’elle s’avère bien trop chère (ce que nous disons depuis le début).

A l’origine, il s’agissait d’un projet de stade à 400M€, entièrement financé par le privé ;

Courant 2006, l’OL annonçait pouvoir prendre possession de celui-ci à la saison 2010-2011 au lieudit le Puisoz à Vénissieux ;

Puis il devait se construire à Décines (au Montout), les grues devaient être sur le chantier en 2010 sinon le grand stade ne se ferait pas ;

Les terrains cédés à l’OL par le Grand-Lyon et la Ville de Décines devaient l’être au prix de 40€/m²décidé par les domaines ; mais Thierry Sauvage, Directeur de l’OL Groupe, au gré d’une enquête de police confirma qu’il s’agissait en fait d’un accord tacite entre Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas, avant même que le Conseil Communautaire et les domaines eussent été consultés ;
Le grand stade devait être accessible en Transport en Commun par 60% des spectateurs… Mais en conseil communautaire le 10 septembre dernier, Gérard Collomb déclarait à propos du centre commercial de Peyssilieu-Montout « L’ensemble des décisions que nous avons prises sont des décisions conformes à la fois au PLU et à l’analyse des déplacements que nous avions fait dans le Grand Est à propos de la future réalisation du stade du Grand Montout, où nous avions pris en compte cette possibilité de déplacements ». Il faisait là référence à l’étude du CETE d’avril 2008 qui dit : p8 « parmi les 60.000 spectateurs, 46.300 viendront en voiture… » Soit 77%.

Bernard Rivalta a annoncé en conseil du Sytral : « Que les aménagements de la ligne de tram T3 serviraient aux navettes du grand stade », alors qu’il avait nié cette évidence durant toutes les concertations.

Jean-Claude Desseigne Vice-président du Grand-Lyon, suivi par le Maire de Décines, imagine prolonger le Métro depuis La Soie jusqu’au Montout pour desservir convenablement le grand stade par les TC (coût entre 400 et 600M€ supplémentaires);

Jean-Michel Aulas qui répétait à l’envie n’avoir aucun problème pour financer son stade a demandé avec insistance (voire en menaçant) la caution du Conseil Général du Rhône pour pouvoir essayer de lever des capitaux qui lui font manifestement défaut et boucler son financement... JMA le 14 juin 2005 (La Tribune .fr) : «L’investissement nécessite 250 millions d’euros environ, on a les investisseurs, ça ne coûtera rien à la ville ».

JMA le 15 novembre 2012 dans sa lettre de demande de caution à M. Mercier :

«Il serait regrettable que l'opération ne puisse se réaliser en vue de l'ensemble des travaux déjà entrepris voire achevés en matière d'accessibilité et de viabilité des emprises foncières.»

Michel Mercier lors de la réunion Conseil Général du 30 novembre : « Si nous pensons que le Grand Stade est utile, on l'aurait fait. On aurait dû payer, en plus des accès, le stade... ». Et de pronostiquer un peu plus tard : en cas d'échec (du financement ?) du stade "une municipalisation" de l'équipement.

Enfin, (épilogue provisoire) Gérard Collomb et Michel Mercier se sont mis d’accord dans le silence des alcôves (ou des loges) pour chambouler le paysage politique local. Ils se partagent le département en deux sans même avoir consulté leurs assemblées, ni les citoyens (mais à quoi bon puisqu’ils sont élus). Le Grand-Lyon héritera ainsi de dossiers particulièrement sensibles qui relèveront demain de sa compétence : "Le musée des Confluences, la caution financière pour le grand s

suite et fin


Enfin, (épilogue provisoire) Gérard Collomb et Michel Mercier se sont mis d’accord dans le silence des alcôves (ou des loges) pour chambouler le paysage politique local. Ils se partagent le département en deux sans même avoir consulté leurs assemblées, ni les citoyens (mais à quoi bon puisqu’ils sont élus). Le Grand-Lyon héritera ainsi de dossiers particulièrement sensibles qui relèveront demain de sa compétence : "Le musée des Confluences, la caution financière pour le grand stade, les prêts « toxiques » du CG69 (pourtant dénoncés par Thierry Philip Président du Groupe socialiste au CGR69)". Gérard Collomb récupère ainsi la caution du grand stade qu’il n’aurait jamais pu faire passer au Grand-Lyon.

La boucle est ainsi bouclée, ce que Gérard Collomb Maire de Lyon déclarait ne pas vouloir en 2006 (mettre 200M€ pour agrandir Gerland), il l’a transféré à Gérard Collomb Président du Grand-Lyon (et au 1,3 million de Grand-Lyonnais et contribuables) en multipliant le risque par 4 ou 5. Après que les collectivités se soient engagées à payer près de 400M€ pour les accès, c’est encore 531M€ (381M€ pour le stade + 150M€ pour les installations annexes, hôtels, restaurants, commerces..) qu’elles prennent le risque de devoir débourser si d’aventure l’OL ne trouvait pas le financement. Autrement dit, entre 800M€ et 1 milliard d’euros pour les 1,3 million de Grand-Lyonnais ce qui représente 50 milliards à l’échelle des 62 millions de Français ! Cest cher payé en cette période d’austérité.

Les grands maîtres des loges de Gerland ont oublié que devant les vicissitudes de la vie des projets, ils restent d’éternels apprentis. Qu’en tout, mais surtout en matière de grands projets, il faut faire preuve d’Humilité, sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier et savoir arrêter un projet pendant qu’il est encore temps, plutôt que de succomber à la griserie du pouvoir, même pour une « métropole européenne ».

C’est humblement ce que nous leur demandons.

Déposé le 06/12/2012 à 14h45  
Par GENESE Citer

Les Gones communiquent:

Vers un chemin de Lumières

Les élites autoproclamées qui nous dirigent, une fois passées de l’ombre à la lumière (des projecteurs) connaissent trop souvent le vertige du pouvoir. Grisées par les honneurs pas toujours mérités qui ponctuent les ouvrages de leurs administrations, subordonnés et/ou délégataires, enivrées par l’amour de soi, la vanité, elles dérivent insidieusement vers des comportements exacerbés, parfois poussés au paroxysme, contre-valeurs de leurs engagements, leur faisant perdre de vue l’intérêt général, au point de ne plus discerner l’urgent, le nécessaire ou l’utile du superflu.

Eux qui, guidés par leurs convictions et leur engagement politique au service (théoriquement) « du bien commun », de leur prochain, des plus nécessiteux, devraient en chaque occasion travailler à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité, guider les profanes, les initier en leur montrant la voie et faire preuve d’une grande Humilité.
Seulement voilà, devant l’incompréhension que suscitent les projets qu’ils échafaudent en catimini et justifient au grès des contraintes, de faux-semblants et de pressions de tous genres, ils ont recours aux pires turpitudes qui soient pour les gardiens qu’ils devraient être, du temple de la droiture (du cordeau), de la rigueur (de la règle), de l’Honnêteté...

Tout se serait passé sans écume, s’ils n’avaient oublié l’innovation en matière de communication. Car nous ne sommes plus au temps où les informations étaient contenues sous le boisseau pendant des lustres pour ne resurgir, que bien trop tard, au gré des procès ou des scandales médiatiques. Aujourd’hui, les moyens de communications et de diffusion de l’information cristallisent les énergies (initialement dissociées) et leur confèrent ainsi une capacité de connaissance, (de co-naissance), de recomposition des projets qu’elles jugent inappropriés.
Le temps faisant son œuvre, le vernis fini par s’écailler, les masques par tomber et la vérité par resurgir toujours à la lumière.

Dans le cas du projet OL Land avec son grand stade, ce qui nous éclaire aujourd’hui, ce n’est pas son dernier nom de baptême, mais le temps qui s’écoule et qui par obligation ou au grès de lapsus révélateurs, lève le voile. Le profane découvre que la promise n’est pas si belle (ça, nous le savions) et, qu’elle s’avère bien trop chère (ce que nous disons depuis le début).

A l’origine, il s’agissait d’un projet de stade à 400M€, entièrement financé par le privé ;

Courant 2006, l’OL annonçait pouvoir prendre possession de celui-ci à la saison 2010-2011 au lieudit le Puisoz à Vénissieux ;

Puis il devait se construire à Décines (au Montout), les grues devaient être sur le chantier en 2010 sinon le grand stade ne se ferait pas ;

Les terrains cédés à l’OL par le Grand-Lyon et la Ville de Décines devaient l’être au prix de 40€/m²décidé par les domaines ; mais Thierry Sauvage, Directeur de l’OL Groupe, au gré d’une enquête de police confirma qu’il s’agissait en fait d’un accord tacite entre Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas, avant même que le Conseil Communautaire et les domaines eussent été consultés ;
Le grand stade devait être accessible en Transport en Commun par 60% des spectateurs… Mais en conseil communautaire le 10 septembre dernier, Gérard Collomb déclarait à propos du centre commercial de Peyssilieu-Montout « L’ensemble des décisions que nous avons prises sont des décisions conformes à la fois au PLU et à l’analyse des déplacements que nous avions fait dans le Grand Est à propos de la future réalisation du stade du Grand Montout, où nous avions pris en compte cette possibilité de déplacements ». Il faisait là référence à l’étude du CETE d’avril 2008 qui dit : p8 « parmi les 60.000 spectateurs, 46.300 viendront en voiture… » Soit 77%.

Bernard Rivalta a annoncé en conseil du Sytral : « Que les aménagements de la ligne de tram T3 serviraient aux navettes du grand stade », alors qu’il avait nié cette évidence durant toutes les concertations.

Jean-Claude Desseigne Vice-président du Grand-Lyon, suivi par le Maire de Décines, imagine prolonger le Métro depuis La Soie jusqu’au Montout pour desservir convenablement le grand stade par les TC (coût entre 400 et 600M€ supplémentaires);

Jean-Michel Aulas qui répétait à l’envie n’avoir aucun problème pour financer son stade a demandé avec insistance (voire en menaçant) la caution du Conseil Général du Rhône pour pouvoir essayer de lever des capitaux qui lui font manifestement défaut et boucler son financement... JMA le 14 juin 2005 (La Tribune .fr) : «L’investissement nécessite 250 millions d’euros environ, on a les investisseurs, ça ne coûtera rien à la ville ».

JMA le 15 novembre 2012 dans sa lettre de demande de caution à M. Mercier :

«Il serait regrettable que l'opération ne puisse se réaliser en vue de l'ensemble des travaux déjà entrepris voire achevés en matière d'accessibilité et de viabilité des emprises foncières.»

Michel Mercier lors de la réunion Conseil Général du 30 novembre : « Si nous pensons que le Grand Stade est utile, on l'aurait fait. On aurait dû payer, en plus des accès, le stade... ». Et de pronostiquer un peu plus tard : en cas d'échec (du financement ?) du stade "une municipalisation" de l'équipement.

Enfin, (épilogue provisoire) Gérard Collomb et Michel Mercier se sont mis d’accord dans le silence des alcôves (ou des loges) pour chambouler le paysage politique local. Ils se partagent le département en deux sans même avoir consulté leurs assemblées, ni les citoyens (mais à quoi bon puisqu’ils sont élus). Le Grand-Lyon héritera ainsi de dossiers particulièrement sensibles qui relèveront demain de sa compétence : "Le musée des Confluences, la caution financière pour le grand s

Déposé le 06/12/2012 à 13h34  
Par contribuable Citer

"la marquise des anges" ne pouvait qu'apporter son soutien au "seigneur des anneaux". Les manants n'auront plus qu'à casquer.

Déposé le 04/12/2012 à 09h17  
Par franjo Citer

eilage a écrit le 04/12/2012 à 00h58

Okay Franjo je te prend au défi !
Je vais faire un petit travail d'investigation et je reviendrai avec les chiffres ...
Comme ça, ça t'évitera de nous faire tes supputations pessimistes à l'emporte-pièce ;)

Je te promet pas ça demain, mais bientôt, j'y travaillerai ;)
@+ l'ami

Cool !!! on se tutoit maintenant :)))) bon eh ben ... bon travail ... et à bientôt ... enfin ne tarde pas trop, la liste des stades de l'euro sera dévoilée dans 1 mois, si des fois tu pouvais aider jma à trouver ses fonds propres d'ici là, ce serait sympa pour lui ;)

Déposé le 04/12/2012 à 00h58  
Par eilage Citer

Okay Franjo je te prend au défi !
Je vais faire un petit travail d'investigation et je reviendrai avec les chiffres ...
Comme ça, ça t'évitera de nous faire tes supputations pessimistes à l'emporte-pièce ;)

Je te promet pas ça demain, mais bientôt, j'y travaillerai ;)
@+ l'ami

Déposé le 03/12/2012 à 23h52  
Par eliot Citer

Franjo a écrit le 03/12/2012 à 23h34

Mais mon cher Eilage, j'attend votre propre argumentaire sur les apports d'olgroupe avec intérêt !!! Mais attention, je veux du concret ! Pas des supputations sur je ne sais quels "fonds propres", quel naming ou quelle générosité de qui que ce soit !!! Des chiffres avérés, tirés ... tiens du rapport annuel du dit groupe par exemple ... Allez je vous fais confiance ... pour nous faire rire :)))

Encore un nouveau pseudo JEAN GLAUDE? comment fais tu pour t'y retrouver, a tenter de continuellement brouiller les pistes, mon pauvre...

Déposé le 03/12/2012 à 23h51  
Par jean glaude Citer

Franjo a écrit le 03/12/2012 à 23h34

Mais mon cher Eilage, j'attend votre propre argumentaire sur les apports d'olgroupe avec intérêt !!! Mais attention, je veux du concret ! Pas des supputations sur je ne sais quels "fonds propres", quel naming ou quelle générosité de qui que ce soit !!! Des chiffres avérés, tirés ... tiens du rapport annuel du dit groupe par exemple ... Allez je vous fais confiance ... pour nous faire rire :)))

ERilage tu as raison de dire "nous"
parce qu'on est nombreux à rigoler des enseignements du professor Eilage

Déposé le 03/12/2012 à 23h34  
Par Franjo Citer

eilage a écrit le 03/12/2012 à 15h43

@ Franjo : à vous entendre l'OL Groupe aurait 0€ et se pointrait comme ça devant les banques pour emprunter 380M€ !

Vous vous emportez dans vos discours, au point de sortir des âneries comme celles ci tellement grosses que ça en décrédibilise tout votre argumentaire ... Tout ce qui est excessif est insignifiant !
Votre opposition emportée est l'ultime râle d'une émotivité non contrôlée !
Et ça transpire votre message !
Votre message désemparé et insignifiant !

Mais mon cher Eilage, j'attend votre propre argumentaire sur les apports d'olgroupe avec intérêt !!! Mais attention, je veux du concret ! Pas des supputations sur je ne sais quels "fonds propres", quel naming ou quelle générosité de qui que ce soit !!! Des chiffres avérés, tirés ... tiens du rapport annuel du dit groupe par exemple ... Allez je vous fais confiance ... pour nous faire rire :)))

Déposé le 03/12/2012 à 18h41  
Par eliot Citer

princesse erika a écrit le 03/12/2012 à 16h32

c'est plutôt vous,cher "petit rapporteur" qui essayez de faire des effets de manche

comme un avocat qui n'est pas crû puisqu'il est presque cuit !

Mon pauvre JEAN GLAUDE tu ne sait plus quel pseudo inventer!

Déposé le 03/12/2012 à 16h32  
Par princesse erika Citer

eilage a écrit le 03/12/2012 à 15h43

@ Franjo : à vous entendre l'OL Groupe aurait 0€ et se pointrait comme ça devant les banques pour emprunter 380M€ !

Vous vous emportez dans vos discours, au point de sortir des âneries comme celles ci tellement grosses que ça en décrédibilise tout votre argumentaire ... Tout ce qui est excessif est insignifiant !
Votre opposition emportée est l'ultime râle d'une émotivité non contrôlée !
Et ça transpire votre message !
Votre message désemparé et insignifiant !

c'est plutôt vous,cher "petit rapporteur" qui essayez de faire des effets de manche

comme un avocat qui n'est pas crû puisqu'il est presque cuit !

Déposé le 03/12/2012 à 16h20  
Par Jean Claude Citer

voyez un peu ce site >>>
il rapporte ces choses que l'on ne vous dit pas

http://lesgonespourgerland.blogspot.fr/

Déposé le 03/12/2012 à 16h14  
Par Jean Claude Citer

pauvre EILAGE qui vient donner des leçons de comptabilité

là, je me touche pour m'assurer que je suis bien vivant !

Déposé le 03/12/2012 à 15h43  
Par eilage Citer

@ Franjo : à vous entendre l'OL Groupe aurait 0€ et se pointrait comme ça devant les banques pour emprunter 380M€ !

Vous vous emportez dans vos discours, au point de sortir des âneries comme celles ci tellement grosses que ça en décrédibilise tout votre argumentaire ... Tout ce qui est excessif est insignifiant !
Votre opposition emportée est l'ultime râle d'une émotivité non contrôlée !
Et ça transpire votre message !
Votre message désemparé et insignifiant !

Déposé le 01/12/2012 à 20h50  
Par HELVETE Citer

Et pourquoi donc, toute comme on l’exige de MITTAG qui lui a à son actif de véritables emplois de production, ce qui manque à la France, pourquoi n’exige t on pas que AULAS & Consorts qu’ils apportent leur caution personnelle pour couvrir le risque qui les concerne ???? puisque, au final, ce sont leurs actifs qui seront valorisés par l’apport des contribuables et ce, dans des proportions tout à fait inconvenables et condamnables ???

Puisqu’ils en ont les moyens, en voici la preuve :

Il se trouve que la règlementation bourisère, ainsi que le MEDEF, par souci de transparence, exige que les Dirigeants des sociétés cotées à la Bourse de Paris rendent publiques leurs rémunérations découlant desdits mandats

Il n’y a donc rien qui soit illégal ou diffamatoire d’orienter les gens bien pensants ici sur les rémunérations de celui qui figurait encore l’année dernière (cf. Challenges) parmi les 500 plus grandes fortunes professionnelles de France (non inclus leur fortune privée en France ou à l’étranger)

http://www.edubourse.com/remuneration/jean-michel-aulas.php

faites défiler la page, il y a plusieurs chapitres et plusieurs sociétés, ce qui totalise des choses qui peuvent peut être commencer à déranger ….
mais donne une idée "officielle" du pouvoir d’achat de certains alors que ceux là viennent alourdir les taxes locales (notamment d’habitation) payée par chaque habitant du Grand Lyon, et ce au détriment d’autres projets autrement plus utiles, pourtant programmés dans le plan de l’agglo, alors que celui du stade est sorti brutalement du chapeau sans aucune concertation

Déposé le 01/12/2012 à 19h30  
Par tonton alphonse Citer

Croyant a écrit le 01/12/2012 à 19h19

"Pour finir, je ne m'inquiète pas pour aulas et consorts, mais plutôt pour des gens comme vous prêts à gober n'importe quel discours démago. Et à cautionner les dérapages et les dépenses incontrôlés de nos "responsables" politiques. Mais tout se paye un jour ou l'autre."

Bien d'accord: Au moyen age, on étéait persuadé que Jésus avait marché sur l'eau, comme aujourdh'ui certains croient au financement d'Aulas pour son stade. Autre temps autres croyances, l'heure du Dieu foot est arrivé

eilage tu ns gonfles avec tes grandes phrases restes simple ca te reposera le cervo

Déposé le 01/12/2012 à 19h19  
Par Croyant Citer

"Pour finir, je ne m'inquiète pas pour aulas et consorts, mais plutôt pour des gens comme vous prêts à gober n'importe quel discours démago. Et à cautionner les dérapages et les dépenses incontrôlés de nos "responsables" politiques. Mais tout se paye un jour ou l'autre."

Bien d'accord: Au moyen age, on étéait persuadé que Jésus avait marché sur l'eau, comme aujourdh'ui certains croient au financement d'Aulas pour son stade. Autre temps autres croyances, l'heure du Dieu foot est arrivé

Déposé le 01/12/2012 à 16h40  
Par franjo Citer

eilage a écrit le 01/12/2012 à 14h49

Franjo vous dites : Vinci prête 80 M€ à l'ol, tout en bénéficiant de la caution du département à hauteur de 40 M€. Si le projet coûte 450 M€ comme vous le dites, il reste quand même la bagatelle de 370 M€ à financer.

Je vous répond donc sur les 450M€ ht, le stade et les équipements de l'OL coute 380M€ le reste ce sont tout les bâtiments entourant le stade, toute l'offre commerciale annexe qui sera amenée à être construite pour des exploitants autre que la foncière du Montout ... Donc déjà il faut parler de 380M€ :

Ensuite l'introduction en bourse à levé 90M€ il me semble ...
L'OL a environ 90M€ de fonds propres également il me semble ...
Le partenariat de naming peut rapporter au bas mot 50M€ sur 10 ans ...
Plus le recours au prêt bancaire ...
Plus le recours à la générosité de Michel Seydoux et Jean-Michel Aulas eux-même les actionnaires majoritaires parmi les plus riches familles de France ...

Mais de toute façon qu'est ce que ça peut bien vous footre ?
Les opposants qui n'ont plus rien de valable à faire valoir sur le stade lui même en sont à fouiner maintenant dans le montage financier pour s'opposer !!
Ne vous inquiétez pas pour eux ...
Ces gens savent faire les choses dans l'ordre et ne sont pas aussi débiles que vous l'espèreriez !!

Ah ouais !!! quand même !!! votre naiveté fait frémir !!! Donc l'investissement de l'ol ne serait "que" de 380 M€ ? Ben et alors moi qui croyait qu'aulas voulait créer un "olland", avec hôtels, centre de loisirs, bureaux et tutti quanti !!! Bon alors pour la diversification sensée être le gage ultime du développement radieux de l'ol, on repassera. Et ces fameux exploitants, on les connait déjà ? Des noms, des noms !!!

Maintenant parlons finances : donc l'ol aurait levé 90 M€ en bourse ? Oui et alors ? Vous les voyez dans ses comptes ? Ben non, disparus, évaporés les 90 M€ !!! Les fonds propres ? Ben c'est pas avec des fonds propres qu'on investit, mais c'est avec du cash !!! Or du cash l'ol n'en a plus. Procurez vous le dernier rapport annuel, tout y est.

Le naming rapporterait 50 M€ sur 10 ans ? Quand bien même ce serait vrai, vous le dites vous même, c'est sur 10 ans (ne sert à rien pour financer l'investissement).

La générosité de seydoux et aulas ????? Mais MDRRRRRRR !!!! Sachez déjà que ce mot est rayé du vocabulaire d'aulas. Il ne sait même pas ce qu'il signifie. Mais vous avez raison, pourquoi n'investiraient-ils pas leur propre argent dans "leur" projet ? En voilà une idée qu'elle est bonne !!! Tant qu'à faire, proposez leur aussi de financer les accès dédiés (oui, oui, dédiés, le généreux président du CG l'a finalement reconnu hier en séance).

Restent le recours aux prêts bancaires, comme dans tous les projets finalement. Donc on résume : 380 M€ - 80 M€ EO Vinci - 0 M€ d'argent levé en bourse - 0 M€ de fonds propres - 0 M€ de naming - 0 M€ de "générosité" des actionnaires = 300 M€ d'emprunt à lever. Une paille !!!

Alors qu'est ce que j'en ai à foutre ? (pour reprendre votre expression) Ben voyez vous, je préfère que les finances publiques, auxquelles je contribue comme tout un chacun (enfin à vous lire je doute que vous connaissiez même l'existence du mot "impôts") financent des projets viables et utiles à tous, plutôt que d'autres profitables à une seule personne, et mal ficellés par dessus le marché.

Pour finir, je ne m'inquiète pas pour aulas et consorts, mais plutôt pour des gens comme vous prêts à gober n'importe quel discours démago. Et à cautionner les dérapages et les dépenses incontrôlés de nos "responsables" politiques. Mais tout se paye un jour ou l'autre.

Déposé le 01/12/2012 à 16h02  
Par HELVETE Citer

EILAGE, dommage que vous donniez l’illusion de connaître le dossier.
– soyez curieux et posez vous les bonnes questions plutôt que de répéter ce que l’on vous a dit et que manifestement vous n’avez pas compris.

– Vous devriez savoir en effet que les NONANTE SEPT MILLIONS D’EUROS (€ 97.000.000) encaissés par OL Groupe lors de l’introduction en bourse de Paris en 2007, qui devraient figurer dans la trésorerie de la société, n’ont même pas pu faire à l’achat GOUCUFF (24 Millions d’euros),
si bien que la société a été obligée, pour rembourser le compte courant des majoritaires qui en avaient fait l’avance, d’émettre des obligations OCEANE (que tous les analystes de la place ont baptisées OCEANES « GOUCUFF » malgré l’objet officiel que l’on voulait faire passer pour tout autre objectif – comme tout le reste d’ailleurs),

laquelle émission, s’il est nécessaire de le rappeler, a mal tourné (pourtant rémunérée à 7% l’an pendant 5ans), si bien que les majoritaires qui se sont fait piéger à leur propre mensonge ont dû participer à la quasi-totalité de l’émission (à 10% près)

http://www.sport.fr/football/ligue-1-les-obligations-gourcuff-ne-rencontrent-pas-le-succes-escompte-207026.shtm

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/ol-groupe-des-obligations-convertibles-gourcuff-proposees-jusqu-au-21-decembre-306635.php

C’est précisément parce que vous ne connaissez pas le montage financier (qui présente quand même quelques imprécisions majeures, voire des trous béants) que votre seule arme est de renvoyer aux plosses les contribuables qui osent poser des questions, bien légitimement puisqu’ils sont devenus malgré eux et leur opposition, partie prenante au financement.

Déposé le 01/12/2012 à 15h55  
Par franjo Citer

eilage a écrit le 01/12/2012 à 14h28

également Franjo, le principe de la TVA récupérable à ce que je sache s'applique quand une entreprise revend son produit en payant la Tva (que le client paye finalement), elle récupère la TVA que elle même à payé à ses fournisseurs ...
Faudra m'expliquer en quoi est ce que la TVA peut être récupérable pour de la construction immobilière !!! ???

ben renseignez vous ! allez je vous aide : quand vous investissez (en construction immobilière ou dans tout autre domaine) et que vous immobilisez un bien, l'Etat vous rembourse la TVA que vous avez payée à vos fournisseurs. Vous ne le saviez pas ? Une petite déclaration et hop ! vous recevez un beau chèque du trésor public, le même que vous nous dites être renfloué par ce "formidable" projet ...

Déposé le 01/12/2012 à 14h49  
Par eilage Citer

Franjo vous dites : Vinci prête 80 M€ à l'ol, tout en bénéficiant de la caution du département à hauteur de 40 M€. Si le projet coûte 450 M€ comme vous le dites, il reste quand même la bagatelle de 370 M€ à financer.

Je vous répond donc sur les 450M€ ht, le stade et les équipements de l'OL coute 380M€ le reste ce sont tout les bâtiments entourant le stade, toute l'offre commerciale annexe qui sera amenée à être construite pour des exploitants autre que la foncière du Montout ... Donc déjà il faut parler de 380M€ :

Ensuite l'introduction en bourse à levé 90M€ il me semble ...
L'OL a environ 90M€ de fonds propres également il me semble ...
Le partenariat de naming peut rapporter au bas mot 50M€ sur 10 ans ...
Plus le recours au prêt bancaire ...
Plus le recours à la générosité de Michel Seydoux et Jean-Michel Aulas eux-même les actionnaires majoritaires parmi les plus riches familles de France ...

Mais de toute façon qu'est ce que ça peut bien vous footre ?
Les opposants qui n'ont plus rien de valable à faire valoir sur le stade lui même en sont à fouiner maintenant dans le montage financier pour s'opposer !!
Ne vous inquiétez pas pour eux ...
Ces gens savent faire les choses dans l'ordre et ne sont pas aussi débiles que vous l'espèreriez !!

Déposé le 01/12/2012 à 14h28  
Par eilage Citer

également Franjo, le principe de la TVA récupérable à ce que je sache s'applique quand une entreprise revend son produit en payant la Tva (que le client paye finalement), elle récupère la TVA que elle même à payé à ses fournisseurs ...
Faudra m'expliquer en quoi est ce que la TVA peut être récupérable pour de la construction immobilière !!! ???

Déposé le 01/12/2012 à 14h25  
Par eilage Citer

Les 14 loosers a écrit le 01/12/2012 à 13h30

Que voulez vous, la défaite rend aigris les anti-stade, ils n'ont plus que les insultes, les usurpations de pseudos, les propagandes de désinformations comme armes

Oui et des fois ils vous reprennent même sur l'orthographe ou la syntaxe (dixit Luciole) plutôt que de répondre aux questions ...

Déposé le 01/12/2012 à 13h30  
Par Les 14 loosers Citer

eilage a écrit le 01/12/2012 à 00h32

Et à tous ! Arrêtez donc de fantasmer sur qui je suis, ce que je fais et pourquoi je le fais, ou encore sur ce que je pense ...
Occupez vous déjà d'apporter une antithèse cohérente dans vos propos et fidèle à la réalité avant de chercher à juger l'interlocuteur qui est en face de vous et qui vous contrarie en pensant différemment de vous !

Argumentez donc !

Que voulez vous, la défaite rend aigris les anti-stade, ils n'ont plus que les insultes, les usurpations de pseudos, les propagandes de désinformations comme armes

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.