Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Esclavage : une proche du clan Kadhafi à nouveau convoquée en mars par les juges lyonnais

Bachir Saleh Bachir - DR

Les juges de la cour d'appel de Lyon l'avaient attendue, en vain : Kafa Kachour Bachir ne s'est pas présentée à l'audience, ce mercredi 24 octobre.

Elle avait pourtant l'occasion de se défendre, elle qui a été condamnée en première instance à deux ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse. Kafa Kachour Bachir se voit reprocher d'avoir enrôlé quatre Tanzaniens comme domestiques, et de les avoir fait travailler dans sa villa de Prévessin-Moëns (Ain) "dans des conditions de vie indignes". Pour certains des "employés de maison", le calvaire aura duré 25 ans. Comme l'indique Le Progrès, le renvoi de son procès en appel a été fixé au 28 mars 2013.
Reste à savoir si l'accusée sera fidèle au rendez-vous : Kafa Kachour Bachir est l'épouse de Bachir Saleh Bachir, ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi. Cet homme de l'ombre est impliqué dans une affaire de financement occulte entre la Libye et la France - des fonds pourraient avoir été versés, afin de financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Recherché par Interpol, Bachir a quitté sa résidence secondaire de l'Ain pour prendre la fuite ; il n'est pas exclu que son épouse l'ait imité.



Tags : kafa kachour bachir | bachir saleh bachir | esclavage domestique |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.