Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'OL, en dessous de tout dimanche - DR AFP

Mauvaise coupe pour l’OL

L'OL, en dessous de tout dimanche - DR AFP

Eliminé d’entrée de la coupe de France, dès les 32ème de finale, aux tirs au but (3-3, 4 à 2 t.a.b.) par Epinal, avant-dernier du National, l’OL débute bien mal l’année et voit son calendrier se dégarnir en 2013. L’avenir dira si c’est un bien ou un mal.

C’est la première fois depuis 1998 et Nice que le tenant du titre est sorti dès son entrée en lice.
Toutefois, l’Olympique Lyonnais peut faire valoir un manque de réussite pour avoir touché les montants à trois reprises et frôlé le cadre plusieurs fois, avec en outre une possession du ballon très supérieure à Epinal (60% contre 40% et pour l’essentiel dans le camp adverse).
En revanche, l’OL peut déplorer un manque de vigilance sur les phases arrêtées, avec deux buts concédés sur corner sur les quatre seulement obtenus par Epinal (0 pour Lyon)...
Le SAS a cadré 3 de ses 7 tirs contre 5 sur 7 à l’OL qui a un nombre passes délivrées deux fois supérieur à celui de son adversaire (181 à 82, la plupart en zone offensive).
"Nous avons été défaillants sur les phases arrêtées que l’on savait être l’un des points forts de l’adversaire", regrette Rémi Garde.
Déjà à Nice, en coupe de la Ligue, une autre compétition dans laquelle ils ont été éliminés d’entrée, les hommes de Garde avaient aussi pris deux buts sur trois sur phases arrêtées (corner et coup franc indirect).
"Il faudra se poser des questions, bien sûr, car être éliminé par une équipe de National n’est pas normal. C'est une grosse déception mais il ne faut pas baisser la tête", admet Rémi Garde.
Il faudra réagir dès samedi en déplacement à Troyes, avant-dernier de Ligue 1 alors que Lyon est leader ex-aequo avec le PSG et l’OM.
Eliminé des deux coupes nationales, dont il avait disputé les finales la saison dernière, l’OL n’a plus désormais que l’Europa league et le championnat.
Or, le tirage européen n’est pas des plus faciles avec une confrontation contre Tottenham et si l’Olympique Lyonnais peut très bien se qualifier, il a aussi des chances d’être éliminé ce qui rendrait le calendrier très éclairci dès la fin février avec des possibilités de rotations limitées pour l’effectif et quelques joueurs sous utilisés.
A l’inverse, sans blessé (ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle), l’équipe aurait une stabilité et du temps pour préparer chaque match de L1, un championnat dont l’objectif prioritaire reste de monter sur le podium pour retrouver la Champion’s league.



Tags : ol | olympique lyonnais | coupe de france |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.