Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - DR

Grand Stade de l’OL : les opposants espèrent une première victoire jeudi

Photo d'illustration - DR

Le tribunal administratif de Lyon doit se prononcer sur un recours concernant le prix de vente de terrains situés à Décines. Il avait été déposé par l’association Canol et trois particuliers.

En avril 2011, les élus du Grand Lyon avait cédé 31,8 hectares à la Foncière du Montout, filiale de l'OL, pour la somme dérisoire de 40 euros le mètre carré. Habituellement, le secteur est plutôt évalué à 150 euros le mètre carré. La justice doit donc se prononcer sur la validité de ce vote, après avoir déterminé si les élus étaient suffisamment informés avant de donner leur consentement. Au mois de décembre, le rapporteur public avait suivi les doléances des opposants et rendu un avis favorable. Il avait estimé que le prix de la cession était "inférieur à la valeur vénale des terrains", l’avis de l’organisme de l’Etat qui évalue les prix des terrains vendus par les personnes publiques n’ayant pas été correctement porté à la connaissance des élus. Le prix n’aurait par ailleurs pas tenu compte de la constructibilité des parcelles.
Si le tribunal donnait raison aux plaignants, la facture pourrait s’alourdir pour l’Olympique Lyonnais qui devra alors payer au prix fort ces parcelles de terrain acquises à Décines. L’un des particuliers qui a saisi la justice estime la différence à entre 10 et 49 millions d’euros.



Tags : grand stade | stade des lumieres | olympique lyonnais |

Commentaires 5

Déposé le 10/01/2013 à 11h30  
Par un gone Citer

Pour ballon qui n'a que ça dans sa tête, mélanger le travail et le sport est une belle connerie et souhaiter plein de chômeurs à lyon est juste honteux. Tu dois avoir un faible QI pour résonner ainsi car tu méprises les stéphanois travaillant à lyon !
Je souhaite aux stéphonois d'avoir du travail mais d'être démoralisés après un derby !!!

Déposé le 10/01/2013 à 11h30  
Par penpan Citer

le_professeur_strauss a écrit le 10/01/2013 à 11h13

@ballon : sauf que ce pseudo club de sainté est périmé depuis 40 ans et n'intéresse plus personne hors du forez, donc l'euro 2016 dans ce chaudron tout rouillé, NON merci bien, pas besoin que la France soit la risée de toute l'Europe en organisant des matches dans ce chaudron tout rouillé.

Peut être que dans peut de temps, AS St Etienne, sera le seul club régionale, si JM Aulas jette l'éponge par absence de grand stade, alors fini Gerland.
De toute façon euros 2016 a saint Etienne c'est sur a 100%, avec Marseille cela vas faire un beau spectacle.
C'est ou LYON?

Déposé le 10/01/2013 à 11h24  
Par logique Citer

Je me fous de vos gueguerres de footeux mais au moins à Sainté, ils ont eu l'intelligence de rénover leur stade plutôt que de vouloir "péter plus haut que leur cul" et encore, eux, ils peuvent remplir un stade de 60 000 places, pas à Lyon. Ils ont été encore plus futés à Rennes ou Nantes par exemple en refusant de suivre le cahier des charges de l'UEFA pour les stades et donc de se priver à juste titre de cette organisation qui va plomber les finances publiques locales pour longtemps.

Déposé le 10/01/2013 à 11h13  
Par le_professeur_strauss Citer

@ballon : sauf que ce pseudo club de sainté est périmé depuis 40 ans et n'intéresse plus personne hors du forez, donc l'euro 2016 dans ce chaudron tout rouillé, NON merci bien, pas besoin que la France soit la risée de toute l'Europe en organisant des matches dans ce chaudron tout rouillé.

Déposé le 10/01/2013 à 10h49  
Par ballon Citer

Euros 2016 à Saint Etienne, c'est certain.
A Lyon si pas d'euros 2016, un Lyon vide sans touristes, la presse locale en berne et plein de chômeurs en plus a LYON.
Vive Sainté.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.