Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Travail illégal : vaste coup de filet entre Lyon et Marseille

La police aux frontières a démantelé un vaste réseau de travail illégal, qui sévissait à Lyon et à Marseille.

Débutée à Lyon, il y a un an, l'enquête a mené les policiers jusqu'à une "très grosse" entreprise française soupçonnée d'employer 50 à 60 personnes de façon illégale. L'entreprise faisait passer ces personnes pour des sous-traitants italiens. De Lyon à Marseille, les enquêteurs ont relevé de nombreuses entorses au code du travail dissimulation d'activité et de salariés, prêt illicite de main-d'oeuvre, permettant la mise au jour de la supercherie. Les dirigeants du groupe français ont été remis en liberté après leur garde à vue. Quatre des "sous-traitants" italiens ont été mis en examen par un magistrat de Tarascon, en charge du dossier.


Commentaires 5

Déposé le 16/02/2013 à 00h15  
Par Un citoyen Citer

Quand vous etes une PME familiale au même titre qu un particulier vous ne demandez pas forcément les passeport des employés de la société que vous mandatez pour une tâches! Les médias cours au profit de leur audimat sans attendre l'issue de l'enquête ...
Responsable mais pas conscient ! Serait peu être le titre du prochain article

Déposé le 13/02/2013 à 18h41  
Par On ne savait pas! peut-être... Citer

http://www.laprovence.com/article/actualites/le-groupe-richel-serres-de-france-soupconne-de-travail-dissimule-1

Le groupe Richel Serres de France soupçonné de travail dissimulé
EygalièresMarseille / Publié le mercredi 13 février 2013 à 16H02
Le leader européen de la fabrication de serres et d'équipements horticoles, a-t-il été complice ou trompé par ses sous-traitants ?

Déposé le 13/02/2013 à 18h38  
Par Montage de serres à Tarascon Citer

http://www.rmc.fr/editorial/348456/un-vaste-reseau-de-travail-illegal-demantele-a-marseille/

MARSEILLE (Reuters) - La police des frontières a démantelé un vaste réseau de travail illégal mis en place par plusieurs sociétés immatriculées en Italie ou en Bulgarie, employant irrégulièrement en France de nombreux ouvriers bulgares, macédoniens, bosniaques et serbes.
L'enquête (..) a permis de mettre en évidence de nombreuses infractions au droit du travail comme la dissimulation d'activité et des salariés, et l'emploi d'étrangers sans titre de travail par ces entreprises de montage de serres agricoles professionnelles, (..)
"(..) fausse sous-traitance manifestement bien organisée, toutes ces sociétés italiennes de montage dirigées par des ressortissants de l'ex-Yougoslavie ont pour donneur d'ordre un seul et unique client : un groupe français implanté dans la région de Tarascon, leader européen de la fabrication de serres et d'équipements horticoles", précise-t-on de même source.

(..)
Le 5 février, c'était au tour des dirigeants de la société française, qui est soupçonnée d'être le donneur d'ordre de l'opération, d'être entendus par les policiers lyonnais, marseillais et parisiens, pour s'expliquer sur la mise en place de ce système illicite de fausse sous-traitance.

Ce système qualifié de "pérenne" par les enquêteurs aurait permis à l'entreprise, leader européen sur son secteur, de "réaliser des marges plus profitables (..)
Les dirigeants, qui ont été laissés libres à l'issue de leur garde à vue, (..)
Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Déposé le 13/02/2013 à 18h34  
Par Montage de serres Citer

Un vaste réseau de travail dissimulé organisé via plusieurs sociétés de montage de serres agricoles a été démantelé en France, et cinq dirigeants d’une société française entendus par la Police aux frontières de Marseille après que l'enquête ait débuté à Lyon.

Déposé le 13/02/2013 à 17h59  
Par une citoyenne Citer

il faut donner des noms afin que celui serve de leçons aux autres entreprises.
trop facile de parler sans nommer....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.