Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les familles des victimes de Mohamed Merah sont “frustrées”

Elles étaient reçues lundi par les juges en charge de l'affaire.

Parmi elles, se trouvaient les proches du caporal Mohamed Legouad, originaire de Meyzieu et abattu par le tueur au scooter en mars dernier. D'après les avocats des familles de victimes, trois éléments sont ressortis de l'entretien : le procureur de Paris a demandé le maintien en détention provisoire d'Abdelkader Merah, le frère du tueur. La demande devrait être étudiée par un juge spécialisée d'ici le 25 mars prochain. Ensuite, les juges cherchent toujours la piste d'un "troisième homme", qui aurait pu assister Mohamed Merah dans ses meurtres. Enfin, la justice cherche désormais à retracer le parcours de Mohamed Merah à l'étranger. Malgré ces éléments, les familles des trois militaires tuées ont donc exprimé leur mécontentement, car les juges n'ont pas répondu aux questions concernant les dysfonctionnements policiers. Fin janvier, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur avait pourtant reconnu "une série de dysfonctionnements". Après les proches des trois militaires, les juges antiterroristes reçoivent ce mardi les familles des quatre personnes tuées devant l'école juive Ozar Hatorah.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.