Suicide d'un policier dans le Nord Isère : ses motifs étaient privés

Suicide d'un policier dans le Nord Isère : ses motifs étaient privés

Ce sont des raisons personnelles qui ont poussé un policier, en poste à l'aéroport Saint-Exupéry, à mettre fin à ses jours, dimanche, dans la commune iséroise de Chavanoz. Telle est la conclusion de l'enquête, menée depuis deux jours au sujet de cet homme, qui travaillait à la Police aux frontières. L'agent s'était suicidé avec son arme de service, ce qui avait d'abord laissé croire que son geste pouvait être lié à son travail. Mais selon le Progrès, des messages à caractère personnel, retrouvés sur son répondeur, ont permis aux enquêteurs d'expliquer son geste.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.