La Grande Mosquée de Lyon fait condamner une association qui avait appelé à son boycott

La Grande Mosquée de Lyon fait condamner une association qui avait appelé à son boycott

L'association de sensibilisation et de défense des consommateurs musulmans (ASIDCOM) avait critiqué les produits hallal certifiés par la Mosquée de Lyon.

En cause, l'utilisation de l'électronarcose, c'est-à-dire l'étourdissement électrique des animaux avant le rituel de la saignée. Pour la Grande Mosquée de Lyon, ce procédé est autorisé par la religion musulmane si l'animal n'est pas mort avant le sacrifice rituel. Une conception que rejette l'ASIDCOM.
Dans un communiqué, publié en décembre dernier, l'association avait appelé au boycott de la viande produite par les trois grandes Mosquées françaises, dont celle de Lyon, qui utilisent l'électronarcose. Cette dernière avait alors saisi la justice pour faire interdire la publication. L'association a été condamnée à payer une amende de 3000 euros et à retirer son communiqué, avec interdiction de renouveler l'appel au boycott Une condamnation qui remonte au 18 janvier, mais qui n'a été rendue publique que récemment.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.