Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

OL : rien n’est fait pour le podium

Photo d'illustration - LyonMag

Accroché par Saint-Etienne 1 à 1, hier dans le derby, l’OL n’est pas encore assuré du podium qui lui ouvrirait les portes des deux tours préliminaires à franchir pour rejouer la Champion’s league et devra se battre jusqu’au bout du championnat.

Marseille, victorieux à Lorient 1 à 0, samedi, est 2ème à quatre points devant et l’Olympique Lyonnais, 3ème possède deux longueurs d’avance sur l’ASSE.
Avec 60 points, l’équipe de Rémi Garde compte une unité de plus que la saison dernière après 34 journées et avait atteint un total de 64 pour terminer 4e.
La 3e place avait été acquise par Lille avec 74 points, un chiffre qui sera impossible à atteindre cette saison pour être sur la 3e marche du podium accessible aussi au LOSC et Nice comptant 57 points chacun.
Après trois défaites d’affilée, l’OL a bien redressé la barre au plan comptable avec trois matches sans défaite et un bilan de sept points sur neuf possibles.

Toutefois, la qualité de jeu reste discutable, la faute à un effectif déséquilibré qui ne permet pas de tirer le meilleur profit de plusieurs joueurs n’évoluant pas à leur poste de prédilection comme Fofana, Dabo, Gourcuff notamment alors qu’il faudra faire sans Rémy Vercoutre.
Même si Anthony Lopes est un gardien très valable, il ne faudra pas qu’il se blesse ni qu’il soit exclu.
Les carences sont trop visibles pour le jeu sur les couloirs où l’absence de spécialistes est un handicap pour développer un jeu cohérent et contourner des défenses adverses bien organisées.
L’OL, et Rémi Garde l’a bien reconnu en conférence de presse d’après-match, a été assez timide offensivement et notamment en première période face à Saint-Etienne.
Il a su monter le bloc après la pause mais l’équipe lyonnaise s’est créée bien moins d’occasions que les Verts qui l’auraient emporté si Aubameyang avait été plus adroit (6 occasions à lui tout seul), la faute sans doute à un manque de fraîcheur physique après une série de cinq rencontres en 17 jours.

En attendant, il reste quatre matches à disputer dont la prochaine sur la pelouse synthétique de Nancy, 6e de la phase retour (l’OL est 7e) et qui joue encore son maintien bien qu’il soit sorti de la zone rouge.
Ensuite, il faudra recevoir le PSG dont il faudra espérer qu’il aura officialisé son titre dimanche contre Valenciennes au Parc des Princes, aller à Nice, le club de Claude Puel qui peut encore rêver d’Europe, avant de recevoir un Rennes démobilisé.

Mais attention, les concurrents de l’Olympique Lyonnais ne sont pas mieux lotis.
L’ASSE recevra Marseille et ira à Lorient et Lille pour les trois dernières journées après avoir reçu Bordeaux vendredi.
Outre la réception de l’OL, les Niçois ont un difficile voyage à Annecy contre ETG qui joue sa survie. L’OGCN jouera à Rennes, dimanche, et à Ajaccio pour terminer.
Les quatre derniers matches de Lille sont d’aller à Toulouse et Montpellier et des réceptions de Reims et de l’ASSE.
La marge d’erreur de chacun des concurrents pour cette 3e place, voire pour la 2e sont donc assez minces.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.