Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Coup d'envoi du match à 21h - LyonMag.com

L’OL est sur un fil

Coup d'envoi du match à 21h - LyonMag.com

Le rendez-vous de fin de saison tant redouté ou attendu est prévu ce samedi soir à Nice (21 heures) pour l’OL qui est sur un fil après sa défaite logique contre le PSG.

L’Olympique Lyonnais est toujours 3e mais il est talonné par Lille à trois longueurs et la différence de buts entre les deux clubs n’est que de +2 en faveur de l’équipe de Rémi Garde par rapport aux Lillois qui vont à Montpellier. L’OGCN est aussi à trois points mais son goal-average n’est que de + 9 ciontre + 21 à Lyon.

Certes, sur cette rencontre, il y a toujours cette confrontation sous-jacente entre Jean-Michel Aulas et Claude Puel, l’ex-entraîneur du club qui réclame plus de 5 millions d’indemnités pour avoir été licencié pour «faute grave».
Son ancien adjoint, Patrick Collot vient déjà de percevoir plus de 500.000 euros selon une décision rendue jeudi.
Pour Puel, cela viendra plus tard, peut-être en fin d’année selon le juge départiteur qui a été désigné pour régler le litige.
Mais au stade du Ray, le plus important sera le résultat sur le terrain.

Une victoire de l’Olympique Lyonnais simplifiera tout car elle assurera, très probablement la 3e place et la qualification, non pas pour la Champion’s league, mais pour le 3e tour préliminaire de l’épreuve qui envoie le gagnant vers un tour de barrage, tout cela au coeur de l’été.
Rien ne sera donc encore fait pour gagner des millions...
Mais le mieux serait de ramener au moins un point de ce déplacement qui n’a pas toujours été aussi négatif pour l’OL qui n’a perdu, en championnat, qu’une fois (4-1 en 2009-2010) depuis 2002-2003 et la remontée du club azuréen (6 victoires, 3 nuls) et ce malgré l’ambiance électrique que l’on annonce à chaque fois. "Un nul ne serait pas une mauvaise opération", a admis Garde en conférence de presse cette semaine.

Toutefois, pour ce match très important, l’entraîneur devra recomposer sa défense qui donnait satisfaction.
Si le staff avait oublié que Gueida Fofana, arrière droit de fortune depuis quatre rencontres et demi, était suspendu par révocation d’un sursis après un avertissement reçu à Nancy, il devra faire aussi sans Samuel Umtiti qui a dû se résoudre au forfait.
Ainsi, Milan Bisevac, écarté après sa suspension consécutive à son exclusion stupide à Reims, devrait être rappelé dans l’axe aux côtés de Bakary Koné.

On verra bien si Anthony Réveillère occupera le flanc droit.
A 33 ans, il avait été mis de côté à la mi-temps contre Toulouse pour une performance indigne de son passé à l’OL.
Garde lui a fait ensuite payer depuis son manque de clarté sur son état physique après une blessure, ce qui a pu mettre en danger l’équipe.
Alors qu’il est en fin de contrat avec de grosses conditions salariales qui datent d’une époque aujourd’hui révolue au club, avec des discussions de prolongation qui n’ont pas abouti et qui n’aboutiront peut-être pas, il faudra voir son implication s’il est titularisé.
A moins que Garde ne fasse finalement confiance au jeune Jordan Ferri qui a déjà occupé ce poste d’arrière droit.
Pour le reste, Dejan Lovren et Jimmy Briand, qui doit régler un litige financier avec le club par l’intérmédiaire de la commission juridique de la Ligue, ne sont pas dans le groupe.



Tags : dossier ol | ol | Nice | Ligue 1 | podium |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.