Primaires de l’UMP à Lyon : le débat laisse les autres partis perplexes

Primaires de l’UMP à Lyon : le débat laisse les autres partis perplexes
Capture d'écran - LCP

Le débat entre les cinq candidats à la primaire UMP avait lieu lundi soir sur TLM, LCP et RCF. Pas de débordements, ni de prise de position contrastée, Nora Berra,
Georges Fenech, Emmanuel Hamelin, Michel Havard et Myriam Pleynard sont
restés bien sages. Les téléspectateurs ont pu apprécier que, tous,
étaient bel et bien membres du même parti. Chacun a toutefois ont pu
présenter ses propres idées et les expliquer. Une visibilité cruciale
pour se placer lors de la primaire qui aura lieu les 2 et 9 juin
prochains.

Yann Compan - LyonMag
Yann Compan - LyonMag

A l’UMP on se félicite

Sans surprise, les organisateurs de la primaire assure que le débat s’est bien passé. Pour Yann Compan, secrétaire départemental adjoint et candidat UMP aux municipales de Bron, "c’était déjà bien qu’il y ait un débat. Ça a permis de voir qu’il pouvait y avoir un débat en interne au sein de l’UMP et c’est toujours apaisant et constructif". Autre point positif, la possibilité pour les téléspectateurs de "connaître les idées des uns et des autres, de voir comment ils se positionnaient et qui sortaient du lot".

Yann Compan, qui était dans le public du débat, ne fait pas preuve de triomphalisme pour autant. "Ce format est toujours compliqué et le climat était un peu feutré. C’est vrai que les débats sont plus sympas lorsque les gens s’interpellent. Mais là ils parlaient à tour de rôle pour des raisons d’égalité de temps de parole, c’est l’aspect un peu embêtant".
Quant aux vives réactions des militants sur Twitter, là aussi Yann Compan y voit un point positif. "On a suffisamment reproché à la droite de ne pas être présent sur ce genre de réseaux sociaux. Ça a permis de faire du bruit médiatique, mais chacun restaient convaincus par sa paroisse".

Christophe Geourjon - LyonMag
Christophe Geourjon - LyonMag

Un débat "plus riche et plus ouvert si l’UDI y avait participé"

Christophe Geourjon, conseiller municipal UDI, a lui aussi été plutôt convaincu de la prestation de ses collègues de l’UMP. "Le débat a été très courtois, il n’y a pas eu d’attaque personnelle et je pense que c’est une très bonne chose". Il faut dire que Philippe Cochet avait mis en place une charte interdisant tous débordements entre candidats.
"Je me réjouis aussi de voir que l’on commence à entrer dans un débat d’idées. Plusieurs points que nous avions indiqués dans nos propositions ont été repris par l’un et les autres, comme le mobi-Gône repris par Georges Fenech avec le pass Gone".

Fervent partisan de primaires ouvertes de la droite, Christophe Geourjon regrette ce choix de les réserver à l’UMP. "Je suis convaincu que les primaires sont une bonne chose, mais nous ne pouvions pas participer à ces primaires là. C’est dommage, si l’UDI avait participé le débat aurait été plus ouvert et plus riche".

Christophe Boudot - LyonMag
Christophe Boudot - LyonMag

Un débat "low-cost" pour Christophe Boudot du FN

" Sur la forme c’était un débat sans saveur"
. Pour le candidat FN aux municipales à Lyon, le débat entre les différents candidats de l’UMP était une "succession de prise de positions consensuelles qui n’était pas à la hauteur des enjeux. Ils sont tous Collomb-compatibles. Il n’y a pas de changement, de rupture, ni de vision d’avenir", affirme-t-il. Un débat "cosmétique, très loin des enjeux forts qui intéressent la ville".

Sans véritable gagnant, le débat a eu le mérite de faire apparaitre les personnalités des différents candidats. "Georges Fenech pompe littéralement le programme du Front National. On n’est pas dupe, la sécurité, il n’avait qu’à la rétablir à Givors avant de vouloir la rétablir à Lyon, poursuit Christophe Boudot. Myriam Pleynard, elle, est plus à gauche que Gérard Collomb. Havard et Hamelin étaient éteints et Nora Berra surfe sur une espèce de popularité ministérielle alors qu’elle n’a aucune légitimité à Lyon".

David Kimelfeld - LyonMag
David Kimelfeld - LyonMag

Au PS David Kimelfeld est "frappé par le manque de leader"

Le premier secrétaire fédéral du parti socialiste était lui aussi devant sa télévision ce lundi soir. "Il n’y a pas de projet d’ensemble. On ne voit pas de vision stratégique pour Lyon", affirme-t-il. Un manque de cohérence donc, qui n’a pourtant pas permis de mettre en avant une personnalité parmi les autres. "J’ai été frappé du manque de leader. Je comprends que les sondages n’aient pu les départager. C’était assez frappant de voir par exemple, que Myriam Pleynard, qui est censée être celle qui n’a pas d’expérience était presque au même niveau que les autres. C’est assez inquiétant pour eux".

Outre ce manque de personnalité forte, David Kimelfeld regrette aussi l’absence de certains thèmes lors du débat. "Des sujets n’ont pas été abordés du tout, comme la culture, le sport et la propreté. Soit c’est parce qu’ils considèrent que tout ça fonctionne très bien, soit parce qu’ils considèrent que ce n’est pas une priorité".

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
NON au Hold-Up de Copé sur la MPT le 23/05/2013 à 09:47

Certains UMP ont vaillament et sincèrement lutté contre la loi Taubira...mais d'autres ont fait l'inverse et ont permis que le Texte soit voté au Sénat!

L'UMP ne mettra pas la main sur la MPT, sinon ça se retournera contre elle!

TOUS A PARIS LE 26 MAI
http://larealiteenface.overblog.com/

Signaler Répondre

avatar
Jonathan le 22/05/2013 à 08:39
lulu a écrit le 22/05/2013 à 05h58

Il faut dire à Fenech qu'on ne peux pas ramener les Rom chez eux, ils sont dans l'espace européen... Il y avait quand même un FN dans ce débat!

Je ne vois pas pourquoi on devrait s'occuper des roms dont les pays d'accueil n'en veulent pas (Hongrie,Roumanie).On leur a versé beaucoup d'argent pour des résultats médiocres.

Quant à la comparaison FN/Fénech,elle est tellement pathétique qu'il n'est même pas nécessaire de s'y attarder.

Signaler Répondre

avatar
lulu le 22/05/2013 à 05:58

Il faut dire à Fenech qu'on ne peux pas ramener les Rom chez eux, ils sont dans l'espace européen... Il y avait quand même un FN dans ce débat!

Signaler Répondre

avatar
Unlyonnais le 21/05/2013 à 19:13

Ayant écouter hier soir le débat sur TLM, je suis pour ce que monsieur Hamelin propose à Gerland.

Sachant que l'actuel Palais des Sports est plus que vieux, voir presque obsolète et que demain sur Gerland nous n'auront plus les matchs de l'OL dans le stade juste à côté, le quartier restera dessert tout le temps...
Et comme il faut prévoir des maintenant le futur proche de Gerland, une nouvelle salle de Sport et de spectacle en lieu et place de l'actuel Palais des Sports et plus que judicieuse, surtout que nous avons une station du métro B à hauteur de la brasserie "Bouse" (fantôme actuellement) mais qui ne demande qu'à servir...

Très bonne idée !!

Signaler Répondre

avatar
Ump le 21/05/2013 à 17:47

En fait on s'en fout un peu de l'avis des autres partis hein ?!...

Signaler Répondre

avatar
oui le 21/05/2013 à 16:45

C est sur que cela c est bien passe et cela pose probleme aux autres partis

Signaler Répondre

avatar
demarcy le 21/05/2013 à 15:30

Myriam pleynard a apporté un vent de fraicheur à ce debat.j'avoue avoir eté surpris par les solutions proposees par georges fenech quant au traitement proposé à l'arrivee massive des Roms dans notre ville ...Il faut assister aux autres debats pour savoir celle ou celui qui emerge du lot .Gerard Colomb sera difficile à battre mais les "beaux" resultats de lapolitique du PS au niveau national peuvent modifier le pronostic

Signaler Répondre

avatar
Jonathan le 21/05/2013 à 15:13

Mr KIMELFELD,nous n'avions qu'une heure et démie de débat,on ne pouvait pas aborder tous les sujets.Il y aura 2 autres débats où nous aurons le loisir de mettre en avant d'autres sujets (ce samedi sur France 3 et la semaine prochaine dans le Progrès).Niveau vision,on ne peut pas dire que Gérard Collomb en ait vraiment,lui qui a laissé partir de grands évènements (tournoi de Tennis de Lyon...)

Signaler Répondre

avatar
Et des idées ? le 21/05/2013 à 15:00

Pour COMPAN c'est bien qu'il y'aura eu du débat parce qu'il y a du débat.

Ah

Signaler Répondre

avatar
Pierrot le 21/05/2013 à 14:56

Mais pourquoi n'ont-ils pas demandé à Michel Havard de participer au débat? Il est pourtant bien candidat, non?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.