Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Alexandre Astier - DR

L’adaptation de Kaamelott au ciné prend du retard, Alexandre Astier s’énerve

Alexandre Astier - DR

Annoncée depuis longtemps, l'adaptation cinématographique de la série à succès "Kaamelott" se fait désirer.

Une longue attente pour les fans du programme. Il semblerait qu'il en soit de même pour le créateur de la série, le lyonnais Alexandre Astier.
Dans unlong message assassin rédigé sur Facebook, il affirme avoir déjà rédigé la fin de la série, mais s'emporte du retard qui s'accumule. Un message toujours visible sur le réseau social.

"En temps normal, ces machins-là devraient rester derrière le rideau. Mais je lis tellement de choses confuses (même jusque dans la presse) à propos de la suite de Kaamelott que je vais tout de même écrire quelques lignes", a débuté Alexandre Astier.
Toutefois la chaîne, M6, ne serait pas à l'origine de ce retard. "À ceux qui projettent d'incendier M6, je propose de freiner des quatre fers : la chaîne est, plus que jamais, aux côtés de Kaamelott et de sa suite. M6 est demandeuse de cette suite, impatiente et aussi triste que moi de l'embarras regrettable dans lequel se trouve le projet".

"J'aime Kaamelott, j'ai la suite (et la fin) de l'histoire dans la poche, et je suis triste tous les jours que Dieu fait de ne pas être encore en mesure de la tourner continue-t-il. Ça me peine, ça m'énerve et je trouve ça terrible d'avoir inventé un décor et d'être dans la position écoeurante de m'y voir interdit d'accès".
"
Pour faire simple, les contrats actuels m'obligent à travailler dans un contexte ridicule ; la situation a tellement changé depuis 2004 qu'il me semble impensable de me lancer dans dix ans de production (une trilogie cinéma et un spin-off Résistance) dans de telles conditions, tenu de simuler une collaboration avec certains dont l'incompétence éditoriale en ce qui concerne Kaamelott frôle le cynisme absolu et dont l'ahurissante cupidité est l'ultime solution de sortie. C'est la gerbe, croyez-moi"

Le Lyonnais ne baisse toutefois pas les bras. "Je me bats et me battrai bec et ongles pour avoir le droit de faire Kaamelott dans des conditions qui me conviennent (c'est quand même bibi qui bosse le plus sur cette affaire, il faut pas déconner), honnêtes, équitables et où les moyens ne sont utilisés qu'à faire un beau film, pas à raquer des péages".
"Je ferai tout pour que Kaamelott existe, conclut-il. J'ai le temps. Vous aussi d'ailleurs ; statistiques à l'appui, je n'ai à m'excuser qu'auprès des plus de soixante-seize ans qui risquent, eux, peut-être, de louper la fin... Moi, je m'engage à me grouiller, eux, à arrêter de fumer, manger sain et marcher trente minutes par jour et tout va bien se passer". Bien qu'énervé, Alexandre Astier ne perd pas son humour.



Tags : astier | kaamelott |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.