450 euros d'amende requis contre l'élu François Auguste

Le tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 450 euros contre François Auguste, vice-président communiste du conseil régional, qui était poursuivi pour
"entrave à la circulation aérienne" après s'être opposé fin 2006 à l'expulsion d'une famille de kosovars sans-papiers, les Raba, dans un avion.  Le jugement a été mis en délibéré au 14 janvier.
"Le souhait de François Auguste, c'était que l'avion ne décolle pas. Les faits sont caractérisés", a déclaré le procureur de la République, en reconnaissant que ce prévenu un peu spécial n'était pas "familier du tribunal correctionnel, bien sûr". Et en demandant à ce que la condamnation ne soit pas inscrite à son casier judiciaire.
"La réaction a été très disproportionnée par rapport à mon intervention", a déclaré François Auguste qui a eu une côte cassée durant l'intervention des policiers pour le faire descendre de l'avion. "J'ai seulement exprimé ma désapprobation face à cette expulsion. Je n'avais aucune intention de résister" a ajouté l'élu, décrit comme un "homme de  dialogue" par le président PS du conseil régional, Jean-Jack Queyranne.

X

Tags :

auguste

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.