Le dossier Bettencourt ne sera pas (tout de suite) instruit à Lyon

La Cour de cassation s'est déclarée incompétente jeudi matin pour trancher sur le dépaysement de l'instruction de l'affaire Bettencourt. Si elle avait décidé du dessaisissement du juge Gentil, en raison de ses liens avec l'une des expertes, le dossier aurait pu être confié à la juridiction de Lyon, Paris ou Aix-en-Provence. La Cour de cassation a estimé que cette requête relevait de la cour d'appel de Bordeaux. Les avocats de plusieurs mis en examen, dont celui de Nicolas Sarkozy, n'entendent pas en rester là. Ils vont déposer un recours devant le premier président de la cour d'appel de Bordeaux pour demander la récusation des trois juges bordelais, Jean-Michel Gentil, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.