Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Livio Jean Charles - DR lnb.fr

ASVEL : Livio Jean Charles part à la conquête de l’Amérique

Livio Jean Charles - DR lnb.fr

Quel joueur de basket ne rêve pas de jouer un jour en NBA ?

Le prestigieux championnat américain accueille chaque année de nouveaux talents venus des quatre coins du monde, ne serais-ce que pour fouler une fois le parquet du Staple Centre de Los Angeles ou de croiser le chemin de Lebron James.
Cet American dream, Livio Jean Charles est en passe de le découvrir. Inscrit à la prochaine draft qui se déroulera le 27 juin dans le flamboyant Barclays Centre de New York, le jeune arrière villeurbannais a l’occasion de se faire enrôler par une franchise NBA. Une chance que le récent meilleur espoir de Pro A ne veut pas gâcher. "C’est une opportunité très intéressante que d’être drafté, se réjoui le Guyanais de 19 ans. Je place beaucoup d’espoirs dans cette journée et je pense qu’il y a la possibilité de faire quelque chose. Mais dans tous les cas, je pars gagnant car j’aurais au moins eu le mérite de vivre une aventure exceptionnelle."

Boosté par un Hoop Summit réussi -il avait terminé MVP de la rencontre- en avril dernier, le joueur de l’ASVEL n’en garde pas moins la tête sur les épaules. Même s’il avoue ne pas être stressé, le grand arrière (2m03) reste prudent quant à ses chances d’être sélectionné. Les "on verra bien" résonnent dans son discours un tantinet discret. Mais l’ambition est bien réelle. "Quand on est gosse et qu’on se trouve sur un terrain, on s’identifie à certains joueurs. Je me souviens encore des autocollants de stars de la NBA que je collais sur mon armoire, se remémore Livio, nostalgique. Et de savoir qu’on est aussi prêt du but, ça fait rêver !"

"Villeurbanne, un club de cœur"

Mais aussi cruelle que soit la draft, il suffit d’un mauvais jour ou d’un ballon perdu pour qu’un avenir professionnel bascule. De la déception, l’ex-pensionnaire du centre fédéral de basket en éprouvera forcément s’il n’est pas sélectionné. Mais un retour à l’ASVEL ne sera pas non plus synonyme de supplice. "Villeurbanne, c’est vraiment un club de cœur qui m’a beaucoup aidé dès mon arrivée, admet le basketteur. Il y a de très bons joueurs et un excellent encadrement. Ça ne me dérangerait en aucun cas d’y rester."

Malgré l’échéance du 27 juin qui se rapproche, l’arrière villeurbannais garde dans un coin de sa tête le prochain Euro des moins de 20 ans qui se déroule du 9 au 21 juillet en Estonie. Surtout que l’édition précédente avait laissé un goût amer à l’international espoir, battu en finale face à la Lituanie (49-50). Mais sa participation pourrait être remise en cause si une franchise de NBA venait à le solliciter. Dans les deux cas, Livio ne part pas perdant.



Tags : ASVEL | draft | livio jean charles | nba | pro A |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.