Le procès du commandant du Costa Concordia reporté au 17 juillet

Le procès du commandant du Costa Concordia reporté au 17 juillet

Un couple de retraités lyonnais se trouvait à bord du paquebot lors de son naufrage en janvier 2012 au large de l'île du Giglio. Ginette et Roger Morel, qui habitent la Croix-Rousse, avaient témoigné dans Le Progrès quelques jours après la catastrophe. "C'était la foire d'empoigne, racontent-ils, les gens se battaient pour monter dans les chaloupes". Le couple avait dû sauter dans la mer, Ginette avait été récupérée par un bateau de secours, tandis que Roger avait dû nager une vingtaine de minutes pour rejoindre la rive.
Le commandant, Francesco Schettino, devait être jugé à partir de ce mardi pour homicides par imprudence, abandon de navire et dommages causés à l'environnement. Il risque 20 ans de prison. Son procès a toutefois été reporté au 17 juillet en raison d'une grève nationale des avocats italiens qui doit durer jusqu'au 16 juillet.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.